10 superbes cours cachées à découvrir à Paris

Cour de Rohan © LPLT

Tour d’horizon des plus jolies cours cachées à découvrir au détour d’une balade parisienne.

1 – Cour du Bel-Air – 12e arrondissement

Si l’est parisien regorge de cours, courettes et autres passages, la Cour du Bel-Air, au 56 rue du Faubourg-Saint-Antoine, se démarque par son charme authentique, sans prétention, mais terriblement bucolique. Amateurs de vignes vierges et lilas qui s’épanouissent sur les façades, rendez-vous ici !

2 – Cour Damoye – 11e arrondissement

Trouver de la tranquillité aux alentours de la place de la Bastille et de la rue de Lappe, un défi difficile à relever ? Pas quand on connaît cette jolie cour pavée dont l’entrée donne directement sur la place : les façades du Paris industriel d’antan, les pavés disjoints et quelques touches de verdure seront vos seuls compagnons !

3 – Passage Delanos – 10e arrondissement

Caché derrière un grand portique souvent fermé, ce passage situé à deux pas de la Gare de l’Est se forme autour de trois courettes en impasse et est sans doute le coin le plus tranquille de tout le quartier. Un lieu au sein duquel on rêve d’habiter !

4 – Cour du Commerce Saint-André – 6e arrondissement

Sans doute la cour la plus connue de cette sélection, la cour du Commerce Saint-André, au coeur de Saint-Germain-des-Près, est l’un des lieux les plus chargés d’Histoire à Paris : le Procope (plus ancien café-restaurant de Paris) s’y établit depuis 1686, c’est ici qu’a été fabriquée la première guillotine et Marat y avait installé l’imprimerie de son journal politique… Entre autres !

5 – Cour de Rohan – 6e arrondissement

Voisine de la précédente, la Cour de Rohan vous sera bien plus difficile à découvrir ! Privée, cette superbe courette ne vous sera accessible qu’avec l’aide précieuse d’un habitant, mais l’effort en vaut la peine : ce lieu figé dans le temps, très verdoyant, est un délice.

6 – Villa des Platanes – 18e arrondissement

Autre style pour cette Villa nichée à deux pas de Pigalle et du boulevard de Clichy : au sein de cet ensemble de six immeubles ultra luxueux du XIXe siècle, et derrière une grille malheureusement souvent fermée, ce sont plusieurs petites cours et même des jardins privés qui se cachent. Un lieu vraiment privilégié dans un quartier riche en animation !

View this post on Instagram

#villadesplatanes #boulevarddeclichy #paris #france

A post shared by Thérèse Fayt (@_t.h.e.r.e.s.e_) on

7 – Cour de l’Industrie – 11e arrondissement

Récemment rénovée, la Cour de l’Industrie, installée au cœur du Faubourg Saint-Antoine, abrite de nombreux ateliers d’artistes et artisans d’art dans un environnement qui semble n’avoir pas bougé d’un pouce depuis des siècles. Une cour pavée qui n’a, dans le style ou pour son atmosphère, aucun équivalent à Paris !

View this post on Instagram

La Cour de l’Industrie est une des dernières cours industrielles de Paris datant du dix-neuvième siècle 🛠.⁣ ⁣ Dès 1850, des ateliers sont construits pour accueillir divers artisans du bois, comme des menuisiers, des ébénistes, des doreurs, des vernisseurs…⁣⁣ ⁣ Dans les années 1970, les artistes investissent les lieux, heureux de profiter de larges surfaces en échange d’un loyer modéré 🖌.⁣⁣ ⁣ De nos jours, la cour accueille encore une quarantaine d’artisans et d’artistes, ainsi qu’une douzaine d’artisans d’art (menuisiers, doreurs, photographes, plasticiens, relieurs, céramistes…).⁣⁣ ⁣ D'importants travaux de mise aux normes et de rénovation ont été achevés en 2017. (source : site paris.fr)⁣

A post shared by Découvre Paris avec Agnès (@lhistoiredeparis) on

8 – La petite Alsace – 13e arrondissement

Nichée non loin de la Butte-aux-Cailles et du parc Montsouris, la petite Alsace est une ancienne cité ouvrière construite au début du XXe siècle autour d’une cour verdoyante de 500 mètres carrés : les pavillons sont édifiés dans un style rappelant parfois l’architecture normande, parfois l’architecture alsacienne, le tout formant un ensemble très harmonieux et tout à fait pittoresque.

View this post on Instagram

#deconfinement 👌#paris13

A post shared by Romain Logeais (@logeaisromain) on

9 – Cour d’Alsace-Lorraine – 12e arrondissement

Si le nom de cette cour est proche de celui du lieu précédent, son style est bien différent : planquée non loin de la place de la Nation, la Cour d’Alsace-Lorraine est l’une des voies les plus colorées de Paris, grâce à ses ateliers de toutes les couleurs établis de tout son long.

10 – Cité du Figuier – 11e arrondissement

Cette ancienne cité ouvrière de la rue Oberkampf possède tout ce que l’on recherche dans une cour cachée à Paris : de la végétation à n’en plus finir, des façades colorées et éclectiques qui nous font écarquiller les yeux, des petits détails à découvrir par-ci par-là et, bien sûr, une tranquillité précieuse au coeur d’un quartier animé ! À découvrir au printemps ou en été, quand sa végétation foisonnante s’épanouit.

 

C.D

Partager: