5 endroits méconnus et bucoliques pour s’évader sans quitter Paris

Le jardin d’agronomie tropicale, son pont Khmer et son monument aux Cambodgiens et Laotiens morts pour la France © Poulpy

Vous ne partez pas en vacances de la Toussaint ou avez simplement envie d’une balade dominicale sortant des sentiers battus ? On vous a concocté une sélection de lieux méconnus et bucoliques à arpenter si vous cherchez à vous évader de la capitale… sans la quitter en ces temps de crise sanitaire !

Le jardin d’agronomie tropicale du Bois de Vincennes

Niché à l’est du Bois de Vincennes, le jardin d’agronomie tropicale est l’un des lieux les plus dépaysants et bucoliques de Paris. Imaginez un peu : 7 hectares de jardins et sous-bois peuplés de pavillons hérités de l’exposition coloniale, d’anciennes serres tropicales et de ponts que l’on croirait tout droit arrivés de Pékin. Très peu fréquenté, ce jardin est vraiment l’un des plus agréables et tranquilles de Paris… Ici, même les ruines laissées à l’abandon depuis des années semblent y vivre leur meilleure vie !

View this post on Instagram

Well…I never expected to see something like this in Paris😃 This Chinese gate is a part of a colonial exposition since 1907, native villages and pavilions representing the French colonial empire were re-created. The garden later was abandoned and continues to deteriorate into ruins until today. You can see all of it in tonight's story✨ . . . #thecityseries #super_france #pariscityvision #loves_paris_ #geo_plc #iledefrance #paris #france #parigi #passionpassport #parisjetaime #parismaville #igersparis #parismonamour #hello_france #vivreparis #parisphoto #shotoniphone #citybestpics #streetphotographyinternational #pixelpanda #instagramfr #france_vacations #france_holidays #ig_europe #pariscartepostale #iloveparis #montmartre #parisobviously #paris_focus_on

A post shared by Paris Video's 📽 (@freeaparis) on

Bois de Vincennes
Route de la Pyramide, 75012 Paris

Le quartier de la petite Alsace

Envie de faire un tour de France en quelques mètres ? Rendez-vous du côté de la Butte-aux-Cailles, dans le 13e arrondissement, et plus précisément au niveau de la rue Daviel. En empruntant ce passage  niché entre les deux maisons du numéro 10, vous découvrirez la cité de la petite Alsace, un hameau privé peuplé de petites maisons colorées. À sa création en 1912, la cité a été nommée ainsi parce que les édifices rappelaient un peu l’architecture alsacienne avec leurs colombages et leurs toits en croupe. De notre côté, on trouve que les maisons ressemblent plutôt à celles que l’on trouve en Normandie, mais le résultat est le même : on part en province en traversant une simple grille ! Et si vous voulez poursuivre un peu la balade, sachez que la Cité florale se trouve juste à côté.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Quentin Labridy (@qlabrioche) le

La Petite Alsace
10 rue Daviel, 75013 Paris

Le palmarium du Jardin des Serres d’Auteuil

Situé au coeur du Bois de Boulogne, le Jardin des Serres d’Auteuil – l’un des quatre pôles du Jardin botanique de la Ville de Paris – regorge de choses à découvrir. Parmi les différents jardins paysagers et serres de plateau, la star de cet espace de 7 hectares est incontestablement son palmarium, établi dans la grande serre de Formigé : ici, on trouve près de 200 espèces de végétaux subtropicaux, parmi lesquels des palmiers géants, des bananiers et, surtout, des dizaines de plantes rares venues des zones humides des quatre coins du monde. Attention cependant avant d’entrer… le taux d’humidité y est de 80% !

View this post on Instagram

Avec Baudy pendant le déjeuner on a parlé du concept de la téléportation . On s’est dit que ça serait vraiment une chouette invention : imaginez un seul instant que vous puissiez vous transporter n’importe où dans le monde à n’importe quel moment ? 👌🏼C’est très alléchant comme proposition, car ce qui nous vient tout de suite à l’idée, c’est une petite pause café au Bahamas , et la fin des transports et des embouteillages ! Oui, mais il y a un mais . 🤓Il n’y aurait plus du tout de relation sociale, ou si peu . Et on deviendrait pour la plupart d’entre nous, obèse ! Les endroits paradisiaques seraient surpeuplés de personnes qui disparaissent et apparaissent d’un simple clic . Les rues seraient désertes . Les intrusions à domicile d’un genre nouveau . Et même si on introduisait un système d’abonnement avec un nombre de clic ( 30 clic par mois en France / 10 clic par mois en Europe / 5 clic monde ) il y aurait des failles ! 👩🏾‍💻 n’empêche que là tout de suite je me téléporterais bien en Bretagne, juste devant ma maison . A regarder la mer, mon fils dans les bras 🍃 Et vous ? Là tout de suite maintenant , votre clic de teleportation, il vous emmènerait dans quel endroit ? 💫 #IGparis #parisjetaime #frompariswithlove #parisianstyle #serresdauteuil #jardinparisien

A post shared by Baudybane Family🧔🏽👩🏾👶🏽🐱 (@albane_hello) on

Le Jardin des Serres d’Auteuil
3 avenue de la Porte d’Auteuil, 75016 Paris

La Mouzaïa

Qu’est-ce que la Mouzaïa ? Eh bien, c’est d’abord une petite commune d’Algérie réputée pour son eau minérale… mais c’est aussi l’un des quartiers les plus bucoliques de Paris ! Niché sur les hauteurs du 19e arrondissement, le quartier est formé de dizaines de passages et sentiers répartis autour de la rue de Mouzaïa et peuplé de centaines de petites maisonnées que l’on imaginerait plus volontiers en lointaine banlieue. Ici, on oublie le monde, les voitures, le bruit, le stress urbain et même les Parisiens désagréables !

Quartier de la Mouzaïa
Autour de la rue Mouzaïa, 75019 Paris

Les jardins du musée Albert Kahn

Pour cette dernière destination de vacances, on traverse le périph’ et on quitte (un peu) Paris, pour se rendre du côté du Musée départemental Albert Kahn, à Boulogne-Billancourt. Pour 4 euros (réservation obligatoire le week-end), on découvre un ensemble de jardins paysagers tout ce qu’il y a de plus dépaysant : le jardin anglais et son cottage, le jardin japonais et ses ponts rouges en bois, le jardin à la française et sa géométrie parfaite, la forêt vosgienne et ses épicéas… Ces 4 hectares de verdure sont un délicieux condensé de ce qui se fait de mieux dans l’art horticole à travers le monde.

Musée départemental Albert-Kahn
1 Rue des Abondances, 92100 Boulogne-Billancourt

C.D

Partager: