Bouibouis à Paris : les 50 meilleures adresses

bouiboui paris Asya Nurullina

On a tous envie de se faire un bouiboui à Paris alors pour nous faciliter la tâche, voici le livre qui répertorie les 50 meilleurs de la capitale.

=> Tentez de gagner votre livre ICI

Envie d’un petit bouiboui ? Munissez-vous TOUT DE SUITE du livre « Les bouibouis à Paris, 50 adresses à moins de 15€ ». Dans cette bible 100% parisienne et gourmande, Anaïs, 32 ans, maman de trois enfants et fondatrice du blog Parisianavores (si vous êtes Parisien(ne), que vous avez Instagram, que vous aimez voyager et manger pour pas cher, vous la connaissez forcément, NDLR) a réuni ses meilleures adresses réconfortantes où retraités, cols blanc, habitués, ouvriers et étudiants se retrouvent. Ce ne sont peut-être pas les meilleures tables de la capitale et ce n’est certainement pas non plus leur dessein mais ce sont des adresses qui apportent assurément sourire, satiété, dépaysement, réconfort, l’envie de voyager et de découvrir l’autre, les autres… En plus d’apporter de la chaleur dans nos coeurs et de l’authenticité dans nos vies, ces (voire ses) adresses font voyager pour moins de 15 euros !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

[🚀L’HEURE D’OSER] Lundi, j’allais me dégonfler. Je me suis demandée pour qui je m’étais prise en arrivant – pump it up – moon walk – avec l’image d’une couverture de guide qui existait uniquement sur un écran en croyant le vendre. Un guide des bouibouis sur papier juste parce que j’en avais envie. Et c’est ça qui m’a fait peur. À la base, je fais du marketing, et on le sait, on ne prend pas ses envies et sentiments perso comme étude de marché 🙄. Et là, c’était juste mon envie. Mon kif. Un livre en papier ~pour de vrai~ avec des bouibouis que j’adore dedans et mon nom sur la couv. Et, drame, crise de panique, mains froides, je me suis dit, ce truc ne plaît qu’à moi. Et la peur qui m’a fait retarder la campagne depuis avril m’a reprise : une campagne de pré-vente, c’est faire face à un possible échec public. Et puis, il y avait autre chose aussi. Je n’avais aucune envie de quémander de l’argent. Franchement. J’en ai vu défiler des campagnes de crowdfunding. Et beaucoup m’ont mis mal à l’aise. (Ulule va me détester 😬 et augmenter leur commission 🙈). Bref, je répétais, un peu honteuse mais sûre de moi, oui, une campagne sur Ulule mais je vais juste faire une campagne de pré-vente pr connaître le nb d’impression. Je demande pas d’argent. Et puis, j’ai écouté Julie hamaïde, Fondatrice de Koï Magazine, dans le super podcast @generationxx. Boum. Elle y raconte sa campagne de crowdfunding et combien elle a mal vécu le fait de demander de l’argent et de faire chier les gens. J’étais prête à me lancer et j’ai tout stoppé. Je veux pas demander de l’argent. Il y a la recherche sur le cancer, la Fondation des femmes, la Fondation de France pour ça. Je veux pas faire chier les gens, il y a ta belle-mère et les impôts pour ça (pour l’argent aussi). Et puis je suis retournée au Drapeau de la Fidélité, au RDV des amis, chez Bob de Tunis, et puis… Et je me suis dit… Au pire quoi ? Au pire, j’imprimerai mon exemplaire d’un livre avec Monsieur Quan, Marie, Ibrahim, Marianina & Bob de Tunis dedans. Le guide des boui-bouis de Paris est en pré-vente sur Ulule 🙌. Pour prendre vie sur papier, l’objectif est de 300 exemplaires. MERCI 🙏 P.S: je vs jure je vs ferai pas chier

Une publication partagée par Parisianavores Blog Lifestyle (@parisianavores) le

Que vous vivez à Paris ou que vous soyez de passage dans la plus belle ville du monde et que vous voulez déguster une belle et bonne assiette sans casser votre PEL, vous savez ce qu’il vous reste à faire : tenter votre chance pour gagner votre exemplaire ou débourser (seulement) 9,50€ pour vous le procurer.

Vous pouvez acheter « Les bouibouis à Paris, 50 adresses à moins de 15€ » ICI.

Partager: