Champs-Élysées : les Parisiens dévoilent l’avenue de leur rêve


L’avenue des Champs-Élysées à l’horizon 2030 © PCA-STREAM

Lancée par le comité des Champs-Élysées, une consultation citoyenne a invité les Parisiens et Franciliens à faire des propositions sur l’avenir de la « plus belle avenue du monde ». Près de 100 000 participants ont dévoilé l’avenue qu’ils espèrent voir émerger en 2030.

Délaissée des Parisiens qui ne voient plus en elle qu’une rue marchande pour touristes aisés et pickpockets, la « plus belle avenue du monde » se cherche un avenir plus radieux. Et pour cela, le comité des Champs-Élysées s’est associé à la plateforme de mobilisation citoyenne make.org pour poser une petite question aux Parisiens et Franciliens : « Qu’aimeriez-vous changer pour améliorer les Champs-Élysées ? »

Les Parisiens et Franciliens ont répondu en nombre (près de 100 000 participants) et ont fait part de manière assez uniforme de leur volonté de transformer les Champs-Élysées en un lieu plus vert et plus harmonieux entre les différents types de mobilités.

Végétalisation, réduction des voies, promenade de plusieurs kilomètres

En effet, il ressort six grandes tendances de cette consultation citoyenne et la plupart vont dans le sens d’un réaménagement en accord avec les questions liées à l’environnement et à l’usage de la voiture à Paris : l’idée qui fait le plus d’adeptes est celle d’une végétalisation plus forte de l’avenue, en plantant des arbres et arbustes en pleine terre par exemple, sans pour autant rendre l’avenue entièrement piétonne. Pour la plupart des interrogés, il faut « un meilleur partage de l’espace public entre les différentes mobilités », pas une suppression complète de la voiture.

champs elysees paris travaux

Des Champs-Elysées plus verts et accessibles aux piétons © PCA-STREAM

Autre proposition très prisée des Franciliens qui ont répondu à la consultation : la création d’une promenade piétonne allant des Tuileries jusqu’à l’Arc de Triomphe, « en facilitant la traversée des piétons (notamment de la place de la Concorde) en multipliant les points d’eau, les toilettes publiques, les bancs et les endroits pour faire une halte gratuite », précisent les auteurs de la consultation.

Enfin, la question des commerces présents sur l’avenue prend également une place prépondérante : les Parisiens demandent « une offre de commerce plus authentique et plus française, valorisant davantage le savoir-faire, la gastronomie et l’art de vivre français plutôt que des grandes chaînes internationales », mais également « une revalorisation des éléments patrimoniaux de l’avenue comme les lampadaires, les colonnes Morris, les façades haussmanniennes, les pavés et les jardins historiques ». Ces derniers points pourraient être les plus difficiles à atteindre quand on voit que certaines institutions de l’avenue, comme le cinéma UGC George V, continuent de disparaître.

Les conclusions de cette consultation citoyenne ont été remises à Anne Hidalgo, Rachida Dati et Agnès Buzyn, les trois candidates à la Mairie de Paris.

 

 

C.D

Partager: