Coronavirus à Paris : les détails du couvre-feu donnés en direct

paris confinement covid19 Paris bientôt reconfinée ? / © Jerome LABOUYRIE

Jean Castex, premier Ministre, donne les détails du couvre-feu et autres mesures évoquées ce mercredi 14 octobre par Emmanuel Macron.

Mercredi 14 octobre, Emmanuel Macron a donné en direct les nouvelles mesures plus strictes pour lutter contre le coronavirus et fin du suspense : un couvre-feu a été confirmé par ce dernier en Île-de-France et 8 autres métropoles.

Au lendemain de cette conférence, le premier Ministre Jean Castex donne les détails de ce couvre-feu : il est à prévoir pour 4 semaines à partir de ce samedi 0 heure ou vendredi minuit (si vous préférez) et à vocation d’être prolongé si le parlement le valide. Les territoires soumis à cette restriction sont : Paris et les 7 autres départements d’IDF, Toulouse, Lyon, Rouen, Grenoble, Aix-Marseille, Lille, Saint-Etienne et Montpellier ; il s’établira de 21 heures à 6 heures et « sauf exception », tous les lieux fermeront à 21 heures.

Les exceptions => il faudra se munir d’une attestation de sortie à télécharger prouvant que l’on répond à l’une de ces exceptions :
  • Arriver en train ou avion après 21 heures
  • Raisons professionnelles ou de santé
  • Sortir l’animal de compagnie près de chez soi
  • Se rendre auprès d’un proche en situation de dépendance
  • Les restaurants qui pratiquent la livraison
  • Les hôtels
  • Les hôpitaux et autres établissements sanitaires

Dans les autres territoires où le couvre-feu n’est pas appliqué, des mesures générales s’appliqueront partout en France :

  • Toutes les fêtes privées (mariages, soirées étudiantes) seront interdites
  • Tous les restaurants de France appliqueront le protocole sanitaire
  • Dans tous les lieux où l’on reste assis (cinéma, cirque, salle de conférence, théâtre…), la théorie d’un siège sur deux doit être appliquée
  • Dans tous les lieux où l’on circule debout, le nombre de personne sera limité à 4m2 / personne
  • Le télétravail doit être développé, il permet de limiter les contacts et donc diminuer la propagation du virus : il est désormais demandé aux entreprises de définir un nombre de jour minimal de télétravail et d’étaler les horaires
  • La règle des 6 personnes max. s’applique dans l’espace public et privé

« Une amende de 135 euros, la même que pendant le confinement, et s’il y a réitération, au bout de trois fois, six mois d’emprisonnement possible et 3750 euros d’amende. 12.000 policiers et gendarmes seront, chaque nuit, chargés de vérifier les interdictions », a expliqué le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Concernant le plan d’urgence économique :
  • Chômage partiel pris en charge à 100% jusqu’au 31 décembre 2020
  • Exonération totale des cotisations sociales et patronales jusqu’à la fin du couvre-feu pour les TPE et PME
  • Les prêts garantis par l’Etat (PGE) seront prolongés de six mois jusqu’au 30 juin 2021
  • L’accès au fonds de solidarité sera accessible à toutes les entreprises localisées dans les zones soumises au couvre-feu
  • Le plafonnement à 60% du chiffre d’affaires est supprimé pour les entreprises de l’hôtellerie et la restauration

L’ensemble des mesures seront précisées et adaptées d’ici samedi.

Partager: