Coronavirus à Paris : les mesures annoncées par Emmanuel Macron

epidemie paris masque gargouille Le coronavirus continue de circuler partout en France / © Viacheslav Lopatin

Ce mercredi 14 octobre à 19h55, Emmanuel Macron prend la parole pour évoquer la dégradation de la crise sanitaire en France.

C’est un discours attendu par les Français et sans doute le plus long depuis le 14 juillet 2020. Le mercredi 14 octobre, Emmanuel Macron prend la parole pour évoquer la dégradation de la crise sanitaire en France. C’est donc en direct de France 2 et TF1 et à partir de 19h55 que de nouvelles mesures pourraient être instaurées par le président de la République.

« Nous avons appris de la première vague » commence Emmanuel Macron. « Nos services de réanimation sont dans une situation qui n’est pas soutenable mais nous n’avons pas perdu le contrôle mais nos urgences, nos services hospitaliers sont dans une situation préoccupante » donc « ces 20.000 nouveaux cas par jour, on doit les ramener à 3 à 5000 nouveaux cas par jour parce que là on peut maîtriser ».

  • Il y aura un couvre-feu (avec aide économique de l’état) « pour protéger les autres et parfois nous-mêmes, notre système de santé, nos soignants« … L’objectif doit être de réduire les contacts privés qui sont les plus dangereux. « Le couvre-feu va s’appliquer à la région Île-de-France et 8 métropoles : Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Rouen, Saint-Etienne, Toulouse et Aix-Marseille entre 21h et 6h du matin et il commencera à partir de ce samedi 0 heure pour 4 semaines voire jusqu’au 1er décembre«  a annoncé Emmanuel Macron en direct. Les cinémas, les théâtres, les musées, les salles de spectacle, les restaurants fermeront donc à cette heure-là et devront s’adapter en avançant leurs programmations par exemple… « On doit continuer à travailler ajoute le président mais pour celles et ceux qui travaillent de nuit ou qui ont des urgences sanitaires, il faudra une autorisation ». 
  • Pas de restriction des transports.
  • Pas d’interdiction des déplacements entre les régions et de partir en vacances.
  • Respecter la règle des 6 : ne pas dépasser 6 personnes dans la sphère publique comme privée.
  • Pour les jeunes : faire des efforts, moins se voir, se protéger des uns des autres.
  • Le télétravail n’est pas obligatoire mais 2-3 jours sont recommandés : « on a besoin que les entreprises fonctionnent, que tout le monde soit présent au maximum. Le télétravail, c’est un outil quand on l’utilise intelligemment« , estime Emmanuel Macron.

Ensuite, après ce couvre-feu « il faut tester, alerter, protéger » car « on en a jusqu’au moins l’été 2021 avec ce virus » :

  • Tester : avec tests antigéniques avec des résultats en 30 minutes ou encore des auto-tests (plus tard).
  • Alerter : quand je suis testé.e, il faut que je puisse informer mes contacts avec une nouvelle application appelée « TOUS ANTI-COVID » présentée le 22 octobre.
  • Protéger : en étant très stricte sur les 7 jours d’isolement quand on a et même quand on a pas de symptômes.

Dans le reste du pays, où le virus circule moins, les règles sont des gestes simples et applicables pour tout le monde : garder des distances de plus d’un mètre, se laver régulièrement les mains, porter au maximum un masque même dans des réunions privées, aérer régulièrement et la règle des 6 (pas plus de 6 à table, dans la rue, avec sa famille…).

« J’ai besoin de chacun d’entre vous, nous avons besoin des uns des autres, nous nous en sortirons ensemble » conclue Macron.

ATTENTION : 135 euros d’amende pour non respect du couvre-feu et 1500 euros pour non paiement (majoration).

Partager: