Actu

Covid-19 à Paris : vers une nouvelle fermeture des bars et restaurants ? 

today17 août 2020

Arrière-plan
share close

Alors que la ville de Paris vient d’être placée en « zone de circulation active du coronavirus », les gérants des bars et restaurants craignent une nouvelle fermeture de leurs établissements.

Nous vous l’annoncions ici : selon un décret paru vendredi 14 août au Journal officiel, la ville de Paris est désormais classée en « zone de circulation active du coronavirus ». Ce statut signifie que la préfecture de Police de Paris peut désormais prendre un certain nombre de mesures plus contraignantes sur son territoire, sans avoir à attendre une prise de mesures à l’échelle nationale.

Un décret datant du 10 juillet 2020 prévoit en effet toutes les mesures pouvant être prises par les préfets des départements placés en « zone de circulation active ». Parmi ces mesures figurent l’interdiction de déplacement hors d’un périmètre de 100km,  la restriction de la circulation dans certaines zones, mais également la restriction de la jauge de certains lieux, voire la fermeture de certains commerces tels que les bars, cafés, restaurants, marchés, cinémas, musées ou lieux de culte. Le préfet de Police de Paris peut donc demander la fermeture des bars et restaurants du jour au lendemain, par un simple arrêté préfectoral.

Les cafés et restaurants se préparent à une nouvelle fermeture

Une possibilité qui oblige les gérants de ce type d’établissements à se préparer : pour s’en sortir, les bars et restaurants parisiens tentent d’innover et se lancent tous azimuts sur la livraison ou la vente à emporter. Dans son dernier baromètre trimestriel, CHD Expert (spécialiste de l’analyse des marchés de l’industrie alimentaire) évalue à 14 % le nombre d’établissements français qui viennent ou sont en train de se mettre à la vente à emporter ou à la livraison à domicile.

Pour ces établissements, il s’agit à la fois de préparer une éventuelle fermeture de leurs salles, voire de leurs terrasses, mais il s’agit également d’un moyen pour eux de compenser la baisse importante de leurs recettes depuis la fin du confinement  : selon un sondage réalisé en juillet dernier par le Groupement national des indépendants hôtellerie et restauration (GNI HCR) auprès de ses 5 500 adhérents, un établissement parisien sur deux connaît une baisse d’activité depuis la fin du confinement. Interrogé par Le Parisien, le président de la branche cafés-brasseries du GNI d’Ile-de-France s’inquiète quant à lui du nombre de lieux qui pourraient ne pas survivre à une refermeture, ni même à une simple restriction de leurs conditions d’ouverture : « Aujourd’hui, 15 % des restaurants bénéficient d’une procédure de sauvegarde prononcée par le tribunal de commerce. » Un chiffre qui devrait encore augmenter dans les prochaines semaines.

 

 

C.D

Écrit par: La Rédaction Vivre Paris

Rate it

Article précédent

paris insolite

Actu

Insolite : elle court 20 kilomètres et forme un message dans les rues de Paris

Pour trouver une alternance, une jeune femme de 22 ans n'a pas hésité à mouiller le maillot.  À 22 ans, Agathe Le Sommer a parcouru un peu plus de 20 kilomètres pour trouver une alternance dans le secteur juridique et sportif. Le rapport ? Lors de sa course à pied dans les rues de Paris, la jeune femme a formé le mot "ALTERNANCE" à l'aide de son GPS, comme ce […]

today17 août 2020


0%