D’où vient la devise de Paris, Fluctuat nec mergitur ?

Paris et la Seine © S.Bolisov

« Fluctuat nec mergitur ». Derrière cette devise en latin se cache presque toute l’histoire de Paris !

Il y a bientôt cinq ans, après les attentats du 13 novembre 2015, les trois mots qui composent la devise de la Ville de Paris ont fait le tour du monde : « Fluctuat nec mergitur », en Français, « Il est battu par les flots, mais ne sombre pas ». Mais d’où vient cette locution latine ? À qui la doit-on et à quoi fait-elle référence ? On revient pour vous sur l’histoire de cette devise et du blason qui lui est à tout jamais associé.

Lutèce, les Nautes et les marchands de l’eau

Pour remonter aux origines de la devise officielle de la Ville de Paris, il faut faire un bond dans le temps et remonter… aux origines de Paris ! Nous sommes en l’an 52 avant J-C. et Jules César vient de remporter le siège d’Alésia contre Vercingétorix, marquant le début de l’ère gallo-romaine sur une grande partie du futur territoire français. Plus au nord, une autre tribu gauloise a, elle aussi, formé une coalition contre les Romains pour tenter de garder le contrôle de sa ville : nous parlons bien sûr des Parisii qui, malgré leur association avec deux autres tribus gauloises, ne parviendront pas à protéger Lutèce de la République romaine. C’est après l’expansion de la République romaine sur l’ensemble de la Gaule que Lutèce va commencer à se développer, notamment grâce au commerce fluvial : au fur et à mesure des siècles, les Nautes – la petite confrérie de marins marchands des Parisii – va se développer, jusqu’à gérer toutes les affaires de la Seine et être à l’origine de tous les échanges entre la ville et le reste de l’Empire romain.

Au XIIe siècle, les différentes communautés de marchands de l’eau sont si puissantes qu’elles gèrent le trafic fluvial, la police de la Seine, les taxes… et bientôt tout le reste. Comme ses prédécesseurs, le roi Philippe-Auguste (1165 – 1223) refusait de donner le statut de municipalité à la ville de Paris, mais a accepté, de manière informelle et pour des questions d’organisation et de représentation, de donner une intendance – autrement dit la gestion de la ville – aux marchands de l’eau. Le titre de prévôt des marchands de Paris, ancêtre du statut de maire de Paris, était né, et les premières armoiries de la capitale arrivaient dans la foulée : ces dernières reprennent tout simplement le sceau de la communauté des marchands de l’eau de Paris !

Moulage du sceau des marchands de l’eau de Paris de 1210, conservé aux Archives nationales.

1853, ou l’officialisation de Fluctuat nec mergitur

Sur ce sceau qui date de l’Antiquité et devient le blason officiel de Paris en 1190, la future devise « Fluctuat nec mergitur » n’apparaît pas encore. Trouvant sa forme actuelle dès 1358, quand Charles V lui ajoute les fameuses fleurs de lys royales, le blason de Paris n’est, là encore, toujours pas accompagné de la locution latine « Fluctuat nec mergitur ». Il faut attendre le XVIe siècle pour voir apparaître cette phrase sur certaines monnaies et quelques jetons municipaux, puis 1853 pour que cette devise parmi d’autres soit rendue officielle par le Préfet de la Seine Haussmann.

Le blason de Paris © YUI

C.D

Partager: