En images : immersion dans le Paris de la Belle Époque !

Cinq Heures Chez Paquin (la maison de couture réputée de l’époque) par Henri Gervex, 1906

On vous emmène en images au coeur de l’une des périodes les plus insouciantes et innovantes de l’histoire de Paris : la Belle Époque !

Ah la Belle Époque… Cette période de progrès sociaux et économiques qui s’étend, en France, de la fin des années 1870 au début de la Première Guerre mondiale a été particulièrement marquante à Paris. Dans la capitale au tournant du XXe siècle, l’insouciance est reine chez les bourgeois et les aristocrates, les progrès techniques bénéficient au plus grand nombre, les revendications ouvrières commencent à être satisfaites, les Parisiens de toutes classes se mettent à sortir et se divertir et la création artistique foisonne… Évidemment, tout n’est pas rose et les plus démunis ne profitent guère de cette embellie générale, mais la période reste l’une des plus riches et les plus dynamiques de l’histoire de la capitale. On part donc, en images, à sa découverte !

Le Paris de la Belle Époque représenté par les peintres

Une soirée au Pré Catelan par Henri Gervex, 1909

Rue de la Paix par Jean Béraud, 1907

Au Louvre par Louis Béroud, 1899

Le dôme central de la Galerie des Machines, lors de l’Exposition universelle de 1889 par Louis Béroud, 1889 © Musée Carnavalet

Un soir de grand prix au pavillon d’Armenonville par Henri Gervex, 1905

Après l’office à l’église américaine de la Sainte-Trinité par Jean Béraud © Musée Carnavalet

Cinq Heures Chez Paquin (la maison de couture réputée de l’époque) par Henri Gervex, 1906

La Pâtisserie Gloppe par Jean Béraud, 1889 © Musée Carnavalet

Boulevard Montmartre par Camille Pissarro, 1897

La Belle Époque, Le bar de Maxim’s par Pierre-Victor Galland, vers 1890

L’Exposition universelle de 1900 : l’image que l’on garde de la Belle Époque


Organisée au coeur de la Belle Époque, « l’Exposition du Siècle » est celle de tous les records : en à pein six mois, elle a accueilli près de 50 millions de visiteurs… soit le nombre de touristes venus visiter Paris, première destination touristique mondiale, en 2018 !

Vue panoramique de l’exposition universelle de 1900 par Lucien Baylac

Mais derrière ces records, c’est l’image tout entière du Paris de la Belle Époque qui se forme avec l’Exposition universelle de 1900. Ses monuments emblématiques (le pont Alexandre III, les Petit et Grand Palais), son atmosphère théâtrale et grandiloquente, ses innovations folles (dont son fameux trottoir-roulant), le sentiment d’insouciance qui se dégage des clichés conservés de l’événement… L’Exposition universelle de 1900 est un condensé de l’esprit Belle Époque.

Le Palais de la Marine et de l’Armée

Sous la Tour Eiffel en 1900 avec vue sur l’ancien Palais du Trocadéro

La tour Eiffel et l’ancien palais du Trocadéro en 1900

Le Pont Alexandre III et l’Hôtel des Invalides peu après l’inauguration de l’exposition universelle

L’ancien Palais du Trocadéro, détruit en 1935 pour laisser place au palais de Chaillot

Le Palais et la rue des Nations en bord de Seine

En août 1900, l’inventeur américain et pionnier de l’électricité Thomas Edison viendra même filmer les monuments de l’Exposition universelle et quelques moments de la vie parisienne ! On vous laisse découvrir ce film, témoin puissant de l’atmosphère de Paris à l’époque :

 

C.R

Partager: