Grève illimitée à la RATP : il pourrait n’y avoir aucun métro ni RER en décembre

© Kirill Ts

Six des plus importants syndicats de la RATP ont annoncé une grève massive et illimitée à partir du 5 décembre. 

La grève de la RATP contre la réforme des retraites du vendredi 13 septembre n’était qu’un avant-goût de ce qui nous attend en décembre. Les six plus importants syndicats de la RATP – parmi lesquels la CGT, FO, la FSU et Solidaires – ont d’ors et déjà annoncé une première journée massive de grève le jeudi 5 décembre, mais le mouvement devrait être bien plus long et bien plus fort.

« Zéro métro, zéro RER et très peu de bus »

Le mouvement officieusement annoncé à la mi-septembre est aujourd’hui quasi certain : une grève illimitée aura bien lieu à partir du 5 décembre dans les transports parisiens et les deux côtés s’organisent. Du côté des grévistes, le secrétaire Métro-RER de l’Unsa-RATP, a déclaré à Actu Paris qu’il y aurait « zéro métro, zéro RER et très peu de bus » à partir du 5 décembre, tandis que Thierry Babec, secrétaire général de l’Unsa-RATP, a déclaré vouloir « partir dans un conflit plus dur, poser le sac une fois pour toutes ».

Du côté de la RATP, on s’organise également. La direction de la RATP, qui redoute que le mouvement s’éternise du fait du 13e mois, a lancé un appel à projets afin de « compléter la proposition d’itinéraires de substitution en transport en commun par des services et permettre ainsi de pallier au mieux les désagréments causés par la grève ». Cet appel à projets concerne aussi bien les services de mobilités (trottinettes, VTC, auto-partage, etc.) que des services complémentaires (hôtels, consignes, services de co-working, etc). Dans le calendrier prévisionnel de cet appel à projets, la RATP précise que la grève pourra « déborder sur le début de l’année 2020« .

 

 

C.R

 

Partager: