Culture

La nouvelle vie de la gare de Montrouge-Ceinture

today8 avril 2019

Arrière-plan
share close

L’ancienne gare de Montrouge-Ceinture va réouvrir fin mai 2019. Rebaptisée « Poinçon », elle sera un lieu de vie axé sur la culture. 

Elle a été à l’abandon pendant 74 ans avant d’être récupérée par l’association Sauvegarde Petite Ceinture en 2008. Un projet de protection et de réhabilitation du lieu est alors mis en place en partenariat avec la Commission du Vieux Paris, très vite adopté par le Conseil de Paris.

C’est en 2014, que Cultplace (la fabrique de lieux de vie à dimension culturelle) entre en jeu, à la demande de la municipalité du 14ème arrondissement et de Paris Habitat.

L’objectif ? Faire de l’ancienne gare de Montrouge un espace accueillant d’échanges et de créations. Premier pas vers le changement : la gare est rebaptisée « Poinçon » en référence à la chanson de Gainsbourg « le Poinçonneur des Lilas » et à l’outil qui, jusque dans les années 1960, permettait de valider les titres de transports. 

Montrouge-Ceinture gare patrimoine rehabilitation
La gare de Montrouge-Ceinture, vers 1900.

Dès la fin mai 2019, vous aurez donc accès à un espace de 400m² et à une terrasse donnant sur la petite ceinture. Un lieu de rencontres, de détente, d’expressions artistiques et culturelles, bref un lieu résolument vivant. 

L’ancienne gare datant de 1867 verra ainsi perdurer sa vocation initiale : celle d’un lieu public, ouverts à tous, où il fera désormais bon travailler, manger, participer à un débat, boire un verre, créer, écouter des concerts, voir des spectacles ou simplement se retrouver…

C.B

Écrit par: La REdaction

Votez

Article précédent

Air liquid Paris Toyota voiture hydrogene

Ecologie

Paris : la révolution des taxis à hydrogène

Dès 2020, quelque 600 taxis à hydrogène devraient circuler dans la capitale. Une technologie étonnante créée dans le cadre de la COP21 de 2015. L'hydrogène est probablement l'élément le plus abondant de l'univers. Comme le remarquait le généticien Hermann Joseph Muller en 1966 : « on le trouve dans le Soleil, dans la plupart des atmosphères planétaires, dans tous les types d'étoiles »... Et d'ici 2020, dans 600 taxis parisiens.  Hype, la première […]

today8 avril 2019


0%