Culture

La pépite culturelle : la cathédrale russe de la Sainte-Trinité

today10 juin 2021 1

Arrière-plan
share close

Visible de loin avec ses bulbes dorés typiques de l’architecture russe, la Sainte-Trinité est la nouvelle cathédrale orthodoxe de Paris : on vous dit tout sur cette église hors du commun !

Cet impressionnant édifice qui trône au début du quai Branly, dans le 7ème arrondissement, est l’œuvre du célèbre architecte Jean-Michel Wilmotte (à qui l’on doit aussi la muséographie du Louvre, le mobilier urbain des Champs-Elysées, l’extension du Collège de France ou encore la restauration du Collège des Bernardins). Elle est inspirée de la cathédrale de la Dormition à Moscou.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Vivre Paris (@vivreparis)

Les 5 bulbes qui la couronnent ont été fabriqués en France, à Vannes dans le Morbihan, et sont recouverts de 90 000 feuilles d’un alliage d’or et de palladium : ils symbolisent le Christ et les quatre évangélistes. Le plus grand pèse 8 tonnes et mesure 17 mètres de circonférence ! Quant à l’intérieur, il est entièrement recouvert de mosaïques.

Le coût total de cette imposante cathédrale inaugurée en 2016 est estimé à 170 millions d’euros, qui ont été entièrement financés par la Russie. Sa construction n’a pas fait l’unanimité puisque certains l’ont qualifiée d’objet de propagande, d’autres l’ont surnommée le « Kremlin-sur-Seine » ou encore « la cathédrale Poutine »… Mais c’est aussi ça l’histoire de Paris, et elle en fait désormais partie !

A. C.

Photo de UNE : La cathédrale russe de la Sainte-Trinité à Paris © Petr Kovalenkov

Écrit par: La Rédaction Vivre Paris

Votez

Article précédent

Maison Eymonaud paris 18

Culture

Avez-vous déjà vu la Maison Eymonaud ?

Cachée dans une jolie impasse du 18ème arrondissement, la Maison Eymonaud est un petit bijou d'architecture dont peu de parisiens connaissent l'existence... On vous la dévoile aujourd'hui. Il faut d'abord se rendre rue Constance, près du célèbre cimetière de Montmartre (où repose Dalida), pour rejoindre l'impasse Marie-Blanche. Tout au fond à gauche, au n°7, se trouve enfin la pépite : une splendide maison néo-gothique comme débarquée du Moyen-Age !   […]

today10 juin 2021

Vos commentaires (0)

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir les commentaires

0%
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x