La question de la semaine : Paris, masculin ou féminin ?

1147
© Shutterstock
© Shutterstock

Paris est-elle belle ou Paris est-il beau ? Paris se trouve-t-elle en France ou se trouve-t-il en France ? Paris, masculin ou féminin ? En voilà une vaste question !

On vous prévient tout de suite, connaître précisément le genre des noms de ville est un véritable casse-tête. De façon générale, il est d’usage d’utiliser le féminin pour les villes qui se terminent par un « e/es »  muet. C’est par exemple le cas de Rome, Bruxelles ou encore Marseille. Dans les autres cas, le masculin est censé l’emporter. Les villes de Montréal, Lyon, Berlin, et évidemment Paris, devraient donc être considérées comme des noms masculins… Sauf qu’au quotidien, ce n’est pas si facile !

En effet, les termes les plus souvent associés à Paris –  « ville », « capitale », « mairie », « cité », « municipalité » ou encore « agglomération » – sont tous des noms féminins. Il nous pousse donc, et ce de façon presque instinctive, vers la féminisation du nom Paris. Idem pour les surnoms : quand on entend si régulièrement la « Ville Lumière », la « Grosse Pomme » ou encore la « capitale des Gaules », on a naturellement très envie d’utiliser le féminin pour désigner Paris, New York et Lyon.

La question est donc : doit-on taper sur les doigts de ceux qui utilisent le féminin plutôt que le masculin ? Surtout pas, car l’utilisation de tel ou tel genre relève avant tout de l’oreille de la personne et du sens de la phrase. En fait, cet usage est tellement dépendant de la personne qui parle ou écrit que même les sages de l’Académie Française n’osent pas se prononcer sur le sujet. Il n’y a donc aucun mal à dire que Paris est belle, juste après avoir dit que le Paris de notre enfance nous manque. Pour une fois qu’on a le choix, autant en profiter !

C.R