La question de la semaine : Pourquoi parle-t-on de rive gauche et de rive droite ?

1548
© Shutterstock
© Shutterstock

La semaine dernière, nous vous révélions l’étonnante origine du surnom « Ville Lumière » pour désigner la capitale. Cette semaine, on s’attaque à une autre question essentielle sur Paris, celle que tout Parisien s’est posée au moins une fois dans sa vie : Pourquoi parle-t-on de rive gauche et de rive droite ?

Évoquer la rive gauche pour désigner les arrondissements situés au sud de la Seine et la rive droite pour parler de ceux qui se trouvent au nord du cours d’eau ? A priori, il n’y a rien de bien logique là dedans ! Et pourtant, cette dénomination est on ne peut plus sensée : elle n’est pas liée aux points cardinaux géographiques, mais au sens dans lequel coule la Seine !

Or, on le sait, la Seine prend sa source à l’est de Paris, dans la petite commune de Source-Seine en Côte d’Or, et termine sa course dans la Manche, au niveau de l’estuaire situé entre le Havre et Honfleur. Le cours d’eau entre donc dans Paris au niveau des 12 et 13e arrondissements, pour en ressortir à l’ouest, au niveau des 15 et 16e arrondissements. En se positionnant dans le sens de son courant, on se retrouve donc avec la rive gauche à notre gauche et la rive droite… à notre droite ! CQFD.

Pour la petite histoire, les surnoms « rive gauche » et « rive droite » ne datent que du XIXe siècle : jusqu’à la Révolution, le sud de la capitale était appelé Outre-Petit-Pont, du nom d’un pont reliant l’île de la Cité au quartier de la Sorbonne, tandis que le nord de la capitale était nommé Outre-Grand-Pont, en référence au pont qui reliait l’île de la Cité au quartier Saint-Merri, dans l’actuel 4e arrondissement. Encore bien avant, le nord de Paris était appelé « la Ville », car c’est là qu’habitait le peuple, tandis que le sud était connu comme « l’Université » puisqu’il accueillait principalement l’Université de Paris. Une chose est donc sûre : les différences entre la rive gauche et la rive droite ne datent pas d’hier !

C.R