Le Crazy Horse dévoile ses coulisses aux visiteurs

© Crazy Horse
© Crazy Horse
© Crazy Horse
© Crazy Horse
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Haut lieu de la nuit parisienne, temple parisien du nu chic, le Crazy Horse livre ses secrets et ouvre ses coulisses dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, les 16 et 17 septembre.

La petite scène de l’avenue George V, connue dans le monde entier pour ses danseuses nues habillées de projections géométriques, organise des visites de ses coulisses à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, les 16 et 17 septembre.

Des visites bien encadrées

Au programme: préparation d’un show, répétitions, astuces beauté des « Crazy girls ».
Pour ne pas perturber les danseuses, les parcours seront bien encadrés. Des petits groupes de 16 personnes inscrites au préalable sur le site du cabaret visiteront les lieux, guidés par des danseuses. Et les loges des « Crazy girls » seront formellement interdites à la gent masculine pendant les spectacles.

Un demi-siècle d’Histoire

En 1951, Alain Bernardin a fondé le Crazy Horse Saloon et posé les bases du « nu chic » avec l’idée « d’habiller » les corps à l’aide de projections de motifs. Le peintre amateur qui s’inscrivait dans la mouvance des « Nouveaux réalistes » estimait que le corps de la femme « était le support idéal pour mettre en scène le théâtre du monde ».

Jeanne/Avec AFP

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.