Le jour où… Paris a vécu le pire black-out de son histoire

1773
© De Viacheslav Lopatin / Shutterstock
© De Viacheslav Lopatin / Shutterstock

Après vous avoir raconté comment Paris a survécu à la pire (et seule) tornade de son histoire, on retrace pour vous une autre journée particulièrement désagréable pour nos ancêtres parisiens : le jour où Paris a vécu le pire black-out de son histoire… à cause d’une grève !

« Quand l’électricité sera-t-elle rendue à Paris ? » Telle est la question que se pose le quotidien La Presse dans son édition du samedi 9 mars 1907. La veille au soir, la capitale connaissait en effet une coupure d’électricité massive sur tout son territoire et se retrouvait plongée dans l’obscurité la plus totale. Les théâtres et cabarets de Montmartre, les bistrots du Quartier latin, les avenues du 9e arrondissement, les immeubles de la plaine Monceau… En quelques minutes aux alentours de 17 heures, tout Paris se transformait en une vaste masse sombre au sein de laquelle aucune machine ni usine ne fonctionnait.

© Le Petit Journal du 9 mars 1907 / Gallica BNF

Alors que les Parisiens se ruent sur les bougies, les lanternes vénitiennes et les lampes à huile, on ne tarde pas à apprendre que le phénomène est dû à une grève des ouvriers électriciens : par le biais de cette opération coup de poing, ils réclament, entre autres, un statut similaire à celui des employés municipaux, la journée de huit heures et un contrat collectif de travail. Ce black-out fomenté dans l’ombre se trouve être un véritable coup d’éclat pour les électriciens parisiens, puisqu’ils parviendront à garder l’action secrète jusqu’au moment de la coupure, alors même qu’il s’agit de créer la pire coupure d’électricité de l’histoire de Paris.

© La Presse du 10 mars 1907 / Gallica BNF

Heureusement pour les Parisiens, les ouvriers obtiendront gain de cause dès le lendemain soir et se déclareront suffisamment satisfaits pour cesser la grève immédiatement. Si l’on imagine aisément la colère qu’ont pu ressentir les Parisiens en cette soirée du 8 mars 1907, cet embêtement de courte durée provoqué par les électriciens est finalement tout ce qu’il y a de plus français : quand New York subissait, en 2003, son pire black-out pour des problèmes d’infrastructures, à Paris, la pire coupure d’électricité à large échelle de son histoire ne pouvait avoir qu’une grève pour origine !

C.R