Le jour où… Un avion est passé sous l’Arc de Triomphe !

2131
© Catarina Belova / Shutterstock
© Catarina Belova / Shutterstock

Un avion volant sous l’Arc de Triomphe ? C’est une image que l’on imagine à peine, et pourtant elle existe bel et bien : l’exploit a eu lieu en 1919 et a même été filmé ! On vous raconte cette folle aventure qui va bientôt fêter ses 100 ans !

14 juillet 1919. Nous sommes quelques mois après la fin de la Première Guerre mondiale et la France organise sa première fête nationale depuis l’armistice. Tout le monde est paré pour le défilé et fier de pouvoir arpenter les Champs-Élysées en tant que pays en paix et, surtout, en tant que pays victorieux. Pourtant, cette année-là, il n’y a pas de défilé aérien : l’armée de l’air défile donc avec l’Armée de Terre et la Marine le long de la plus belle avenue du monde. Un affront pour ces pilotes qui considèrent avoir leur place dans le ciel, et uniquement dans le ciel.

Lors des préparatifs du défilé, un groupe d’aviateurs se réunit donc secrètement : ils vont laver leur honneur et montrer ce qu’ils sont capables de faire. En ce jour de fête nationale, l’un d’eux volera sous l’Arc de Triomphe ! Pour eux, il s’agit de la meilleure façon de montrer aux Parisiens le talent des aviateurs.

Charles Godefroy, pilote considéré comme particulièrement habile et courageux, est choisi par ses camarades : c’est lui qui devra se préparer, en secret, à gérer son engin à basse altitude afin de voler dans Paris à moins de vingt mètres du sol, c’est aussi lui qui devra étudier minutieusement la structure de l’édifice et les plans de Paris afin de repérer le moindre courant d’air. Mais la tâche s’annonce plus difficile que prévu. Le vol qui devait avoir lieu le 14 juillet 1919 ne sera finalement pas réalisé, l’aviateur n’étant pas prêt.

Il faudra encore quelques jours de préparation au jeune aviateur : c’est le 7 août 1919 qu’il entrera finalement dans l’histoire. Après avoir décollé de l’aérodrome de Villacoublay à bord de son biplan Nieuport 11, Godefroy arrive au niveau de la porte Maillot, contourne une première fois l’Arc de Triomphe et entame son approche du monument par l’avenue de la Grande-Armée. Godefroy et son avion passent alors avec succès sous l’édifice… dont la voûte ne se trouve qu’à 29 mètres du sol et n’est large que de 15 mètres ! Ses camarades aviateurs filmeront cet exploit que nous pouvons encore découvrir aujourd’hui :

C.R