Actu

Le lieu bien gardé : la rue des Thermopyles

today15 décembre 2020 6

Arrière-plan
share close

Nichée au coeur du quartier de Plaisance dans le 14e arrondissement, la rue des Thermopyles est une pépite parmi les pépites : colorée, verdoyante, bucolique à souhait… et, surtout, pas encore envahie par les Instagrammeurs en quête de jolis clichés ! On découvre cette petite voie pavée de la rive gauche.

Des glycines et du lierre grimpant qui serpentent les murs, de jolis volets colorés et des petites portes aux singuliers détails, une sublime fresque murale, des maisonnées typiques de l’ancien village de Plaisance – ni trop cossues ni trop populaires – et une atmosphère de campagne au coeur de la capitale. Voilà ce qui nous attend si l’on décide d’arpenter la rue des Thermopyles, nichée entre les stations Pernety et Plaisance !

Construite de toute pièce par des promoteurs immobiliers dans les années 1830, cette petite rue était, à l’origine, un simple passage donnant sur l’ancien château du Maine, un petit domaine de chasse alors situé à la périphérie de Paris. Jusque dans les années 1940, elle accueillait principalement des familles issues des classes ouvrières, très nombreuses dans ce quartier qui s’établit alors comme une arrière-cour de Montparnasse. Aujourd’hui, les familles aisées ont remplacé les familles populaires, mais la rue a conservé tout son charme et continue de procurer un sentiment de dépaysement à quiconque la traverse.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Fiona Bacon (@fiona_bacon)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Fiona Bacon (@fiona_bacon)

Parmi les nombreux détails qui donnent du charme à cette rue, on apprécie tout particulièrement les petits ponts aériens formés par les glycines entre les maisons et la fresque réalisée par le street-artiste parisien COMBO.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Linda (@li___lou)

Et pour poursuivre un peu cette jolie découverte, nous vous conseillons vivement de poursuivre votre balade vers la Cité Bauer voisine, une petite rue tout aussi agréable qui possède un trésor des plus charmants au numéro 19 : un étonnant portail en bois sculpté en forme de coeur, orné de ferrures, d’un joli tableau représentant un berger et d’une frise aux motifs nous rappelant l’art folklorique hongrois. Une pépite !

C.R

Écrit par: La Rédaction Vivre Paris

Rate it

Article précédent

Palais de la Porte Doree

Actu

La pépite culturelle : le palais de la Porte-Dorée

Construit pour l'Exposition coloniale de 1931, il abrite aujourd'hui le musée de l'Histoire de l'immigration et un aquarium tropical : on vous présente le palais de la Porte-Dorée ! Il n'a fallu que 18 mois pour bâtir cet incroyable édifice de style Art Déco, si typique du début du 20ème siècle. On le doit à l'architecte Albert Laprade, qui a aussi réalisé à Paris trois résidences de la Cité Universitaire […]

today14 décembre 2020


0%