Le premier radeau végétalisé de Paris inauguré

visite du canal saint martin

Ça se passait ce lundi sur les quais de Jemmapes, Katarina Dear, trentenaire habitante du XVIIIe arrondissement, inaugurait le premier radeau végétalisé de la ville.

Le but ? Dépolluer l’eau, verdir la ville et favoriser le retour de la biodiversité.

Une première pour la capitale et un projet plébiscité par 1.260 habitants du Xe arrondissement, ce qui lui a valu une participation d’un montant de 20.000 euros de la part de la Ville de Paris et le soutien du C40, un club de 94 grandes villes du monde unies pour lutter contre le dérèglement climatique.

« Je m’intéresse depuis longtemps à l’écologie. Mais j’avais envie de passer à l’étape supérieure, d’agir dans la ville dans laquelle j’habite pour l’améliorer. » confie la spécialiste du marketing dans un groupe de médias.

Premier radeau végétalisé de Paris

© Guillaume Bontemps/ Mairie de Paris

Le radeau, d’une superficie de 40m2 a été mis au point par les services de la ville et des entreprises spécialisées. Il est constitué de plastique recyclé et de fibres de coco. Dessus ont été piquées 620 plantes toutes originaires d’Ile de France. Certaines ont la capacité d’éliminer ou de stocker les micro polluants. « Un ilot qui permet à sa mesure de réduire le CO2 en ville. » explique la trentenaire.

Le radeau est également un refuge pour la faune sauvage (poissons, oiseaux, insectes…). Y sont d’ailleurs installés des modules remplis de coquilles d’huîtres qui servent d’habitat aux micro-organismes ainsi que de garde-manger pour les poissons du Canal.

Le petit plus ? En plus de ce projet, Katarina a créé une association : Nature & Us dont le but est de proposer dès le printemps 2019 des ateliers pédagogiques autour du radeau pour les scolaires et les riverains.

Un beau projet qui, on l’espère, ne sera pas dégradé d’ici là.

Partager: