Les expressions françaises qui sont nées à Paris

academie francaise institut paris L’Académie Francaise dans l’Institut de France © DMCA report

Vous avez sûrement déjà entendu et même employé ces expressions françaises, mais saviez-vous qu’elles étaient nées à Paris ? On vous dévoile leur origine et leur histoire !

La tournée des grands ducs

C’est ce qu’on ne peut pas trop faire en ce moment : la tournée des restaurants et des bars toute la nuit à dépenser sans compter… Mais à la fin du 19ème siècle c’était l’activité favorite des grands ducs russes Vladimir et Alexis lorsqu’ils étaient de passage à Paris. Le faste de leurs soirées dans la capitale ont marqué les esprits, et la langue française !

Grand Duc Vladimir Alexandrovitch de Russie

Grand Duc Vladimir Alexandrovitch de Russie © Atelier Nadar

Midi pétantes

A l’époque où il fallait remonter sa montre tous les jours, c’est un petit canon installé en 1786 dans le jardin du Palais-Royal par l’horloger Sieur Rousseau qui donnait l’heure juste. Situé sur l’axe du méridien de Paris, les jours de beau temps à midi le soleil – alors à son zénith – reflétait sur une loupe qui faisait « péter » une détonation : les parisiens pouvaient ainsi régler leurs montres et horloges à midi « pétantes ». Une réplique du canon est toujours visible à son emplacement initial.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ARCANUM : PARIS SECRET (@arcanum_paris) le

Faire grève

Au Moyen-Age la place située devant l’Hôtel de ville de Paris n’était qu’une grève, c’est à dire une sorte de plage faite de sable et de gravier. Sur cette Place de Grève, tous les jours de nombreux parisiens attendaient l’arrivée des bateaux pour décharger les marchandises et les emmener dans la ville : faire grève signifiait donc attendre du travail. Une expression qui s’est un peu transformée avec le temps, mais qui est toujours connue à l’international comme un symbole de la France !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tristan Loiseau (@tristanloiseau) le

Entrer à l’oeil

Autrement dit gratuitement dans un lieu où l’entrée est payante. C’est ce que faisait la Mondaine au début du 20ème siècle, la brigade parisienne chargée de surveiller les maisons closes de la capitale (dont certaines existent toujours). Les agents étaient reconnaissables à l’insigne en forme d’oeil qu’ils portaient à l’intérieur de leur veste : lorsqu’ils allaient inspecter un bordel il leur suffisait de le montrer discrètement pour entrer sans payer.

caricature brigade mondaine paris

Illustration les valets de l’empire, le mouchard des mœurs par Paul Klenck © Musée Carnavalet

Attendre 107 ans

Pourquoi choisir précisément ce nombre lorsqu’on parle d’un temps qui est trop long ? Parce que c’est celui attribué à la construction de Notre-Dame (que vous pouvez désormais visiter en réalité virtuelle). Dans l’esprit des parisiens ce fut une éternité… Et pourtant en réalité le chantier a duré encore plus longtemps : 182 ans !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cathédrale Notre-Dame de Paris (@notredamedeparis) le

Si ce top 5 des expressions françaises qui sont nées à Paris vous a plu dites-le nous, on vous préparera le tome 2 (car il y en a plein d’autres) !

A. C.

Partager: