Baignade dans la Seine: un rêve sur le point de se concrétiser

©Stefan Holm / Shutterstock
©Stefan Holm / Shutterstock
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Piquer une tête dans la Seine, l’idée vous semble impossible? C’est pourtant le projet auquel s’attelle la Mairie de Paris. Alors que la Ville Lumière se retrouve seule en lice pour les JO 2024, un des plus gros chantiers se dessine, à savoir l’assainissement du fleuve dans le but d’accueillir des épreuves sportives. 

Après l’ouverture d’une zone de baignades dans le bassin de la Villette, c’est la Seine qui est à nouveau au centre de l’attention. Plusieurs épreuves, notamment le triathlon dont le départ serait donné au pied de la Tour Eiffel, devraient s’y dérouler en 2024.

Ces zones de baignades bénéficieraient aux Parisiens après la compétition. Assainissement des eaux mais également création de bassins de stockage d’eau de pluie en sous-sol afin d’éviter les débordements en cas d’intempéries sont à l’ordre du jour.

Lutte contre les eaux usées

Si la réduction de la pollution chimique a été l’un des grands combats de ces dernières années, la lutte contre la pollution bactériologique est aujourd’hui une priorité. Les bactéries escherichia coli ou entérocoques, responsables de pathologies intestinales, proviennent des eaux usées. Les stations d’épuration de toute la région Ile-de-France seront équipées de filtres ultraviolets pour éliminer ces bactéries. Différentes mesures concerneront également les particuliers et les péniches afin d’éviter le déversement d’eaux sales dans la Seine.

Neuf sites à l’étude

Neuf sites de baignade au coeur de la capitale sont actuellement à l’étude.L’Atelier parisien d’urbanisme (APUR) a identifié neuf sites présentant les caractéristiques requises pour abriter des bassins. L’ensemble de ces chantiers pourrait coûter au total plusieurs centaines de millions d’euros.

Serpent de mer

Alors que les autorités sanitaires la considèrent comme dangereuse, la baignade dans la Seine a été interdite par arrêté préfectoral en 1923. Il s’agit cependant d’un des plus vieux serpents de mer parisiens. En 1988, Jacques Chirac, alors maire de Paris, avait proposé de lancer une opération de dépollution de la Seine et d’être le premier à s’y baigner en 1994.

Jeanne R.

Découvrez la carte des sites à l’étude:

© APUR
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.