[EN IMAGES] – Le squat K-13 espère l’obtention d’un délai

© Bat K13 / Facebook
© Bat K13 / Facebook
© Bat K13 / Facebook
© Bat K13 / Facebook
© Bat K13 / Facebook
© Bat K13 / Facebook
© Bat K13 / Facebook
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Alors que les occupants et graffeurs du squat K13 devraient avoir quitté les lieux, une publication parue sur Facebook exprime une demande de délai de deux mois.

Ils avaient jusqu’au 10 août pour faire leurs valises. Les familles et street artistes qui occupent l’immeuble du 148 rue de Tolbiac font l’objet d’une procédure d’expulsion depuis le 19 juillet par le Tribunal d’Instance. Le bâtiment à l’abandon, propriété de la mairie gérée par Enedis, avait été investi par l’association Village 13. Recouvert de peintures, cage d’escalier et toit compris, le lieu a été rebaptisé squat K13.

La structure proposait des initiations au graff et à la culture hip-hop pour les jeunes du quartier. Après un premier procès gagné contre Enedis en invoquant la réquisition citoyenne, Village 13 a finalement été réattaqué pour « occupation illégale ».

« Deux semaines c’est court pour se retourner »

© Bat K13 / Facebook Imprécran

Les squatteurs n’ont apparemment toujours pas quitté les lieux. En témoigne une publication parue le 14 août sur la page Facebook Bat K13. Ils y annoncent un nouveau projet.

Se présentant comme des « associations sans locaux et sans subventions » ils ont également expliqué, le 13 août sur la même page, espérer obtenir « deux mois supplémentaires pour reloger ou trouver une solutions pour les familles ». « Deux semaines c’est court pour se retourner », lancent-ils avant d’ajouter que « cet immeuble n’est plus habité depuis deux ans et n’a aucun projet dans l’avenir ». Leur requête sera-t-elle entendue?

Jeanne R.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.