Nyansapo Fest: le festival polémique banni

© InnervisionArt/ Shutterstock
© InnervisionArt/ Shutterstock
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Anne Hidalgo, la maire de Paris, a indiqué dimanche qu’elle allait saisir le préfet pour demander l’interdiction d’un festival partiellement « interdit aux blancs ».

La nouvelle a fait bondir associations anti-racisme, élus et institutions. Le festival « Nyansapo Fest », « afroféministe militant » devait se tenir au mois de juillet dans les locaux de la Mairie de Paris. Dans l’ancienne sous-station électrique Voltaire du XIe arrondissement, les organisateurs prévoyaient l’organisation de plusieurs espaces: un premier « non mixte – femmes noires (80% du festival) », un deuxième « non mixte – personnes noires », un troisième « non mixte – femmes racisées » et un quatrième « ouvert à tous ».

Dénoncé comme une manifestation « anti-blancs » et « raciste », le festival a provoqué de nombreux remous. La Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme (LICRA) a notamment regretté que « le combat anti-raciste » soit « devenu l’alibi d’un repli identitaire ». Anne Hidalgo a fait savoir ce dimanche 28 mai sur Twitter qu’elle allait saisir le préfet de Paris pour faire interdit le festival. La maire a ajouté qu’elle se réservait la possibilité de poursuivre les initiateurs de ce festival pour discrimination.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.