Des tracts dénoncent la pollution dans le métro et le RER

@ Kiev Victor/Shutterstock
@ Kiev Victor/Shutterstock
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Alors que la concentration en particules fines est particulièrement importante dans les métros et RER parisiens, La Fédération des transports a effectué une opération coup-de-poing et distribué des tracts vendredi dernier à la gare de Paris-Nord pour alerter les voyageurs.

Les transports en commun, solution idéale pour améliorer la « santé publique » en ville? Pas si sûr. Car les usagers et travailleurs du métro et du RER sont également victimes de la pollution. Pour provoquer une prise de conscience, La Fédération des transports (FGTE-CFDT) a lancé une opération destinée à marquer les esprits, indique Le Parisien. «Respirer dans les tunnels du métro et du RER nuit gravement à la santé» alertaient les tracts distribués aux voyageurs vendredi matin à la gare de Paris-Nord par une soixantaine de syndicalistes.

Une concentration très élevée en particules fines

Causée par les frictions entre les roues et les rails, les freins et les roues et entre les rames et les installations électriques, la concentration en particules fines dans les tunnels du métro et du RER enregistrée est jusqu’à dix fois plus élevée qu’à l’extérieur, indique l’organisation.

Et les plus vulnérables face à cette pollution sont les 26.000 travailleurs en Ile-de-France, agents RATP et SNCF, déplore La Fédération des transports. Ceux-ci ne peuvent se protéger et faire valoir leur droit de retrait car le seuil d’exposition maximal aux particules fines, inscrit dans le code du travail est cent fois supérieur (5000 microg/mcube).

« Le 8 juin 2017, la FGTE CFDT a écrit à Nicolas Hulot, ministre d’État, pour lui demander de prendre des mesures afin de limiter la pollution dans les espaces confinés. Nous attendons toujours une réponse« , indique l’organisation syndicale sur son site internet.

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.