Les stations de métro les plus originales de Paris

Parmi les centaines de stations de métro de la ville, certaines valent vraiment la coup d’oeil !

Carreaux blancs aux murs, rangées de sièges colorés et signalétique bleu marine… Les stations de métro parisiennes se suivent et se ressemblent. À l’exception de certaines qui sortent franchement du lot. Petit tour d’horizon des plus jolies stations de métro de la ville.

Art et Métier (ligne 11)

Si vous empruntez les quais de la ligne 3, vous ne remarquerez rien. Mais quelques pas plus loin, sur les quais de la ligne 11, les usagers du métro sont plongés à l’intérieur d’un vaste sous-marin, à la manière de « Vingt mille lieues sous les mers ». Au plafond, d’immenses rouages rappellent le musée des arts et métiers qui a donné son nom à la station.

©moldfun.net

Tuileries (ligne 1)

Ouverte en 1900, la station a été remise au goût du jour en 2000, à l’occasion de son centenaire. Désormais vous pouvez donc admirer des panneaux représentant des images marquantes de la décennie et retraçant l’histoire culturelle du métro. De quoi faire passer le temps ! 

Louvre-Rivoli (ligne 1)

Toujours sur la ligne 1, un petit arrêt à la station Louvre-Rivoli s’impose. Ici pas de carreaux blancs aux murs, les couleurs sont sobres et élégantes et des statues ont été installées le long des quais. Un petit avant-goût de ce qui vous attend quelques mètres plus haut, à l’intérieur du musée du Louvre.

Une publication partagée par RATP (@ratp) le

Liège (ligne 13)

La station portant le nom de Liège, des paysages de la ville Belge ont été peint sur les murs, à même la céramique. En revanche, côté couleurs, pas de grands changements : le bleu et le blanc sont prépondérants, comme dans la grande majorité des stations.

©goodmorningparis.fr

Concorde (ligne 12)

Impossible de s’ennuyer lorsqu’on attend la ligne 12 à Concorde. Sa singularité ? Les milliers de lettres inscrites aux murs reconstituant la Déclaration des droits de l’homme, sans espace, ni ponctuation. Si vous n’êtes pas d’humeur à lire la déclaration des droits de l’homme, vous pouvez toujours vous lancer dans un mots-croisés géants, en cherchant des mots en diagonales !

Cité (ligne 4)

Avec ses 20 mètres de profondeur, cette station est impressionnante. Plaques en métal aux murs, jolis lampadaires, éclairage tamisé et escaliers vertigineux au style industriel… on est bien loin des codes que l’on retrouve chez les stations de métro voisines.

Pont-Neuf – La Monnaie (ligne 7)

Les murs de la station sont ornés d’immenses reproductions de pièces de monnaies allant d’un quai à l’autre. Toujours pour rappeler la Monnaie de Paris, située quelques mètres plus haut, des vitrines ont été installé le long des quais, avec de vraies pièces à l’intérieur.

©Jean-Louis Zimmermann

Bastille (ligne 1)

Depuis 1989, à l’occasion du bicentenaire de la Révolution Française, les murs de cette station sont recouverts d’une fresque évoquant les événements de 1789. Ce sont les peintres Liliane Bélembert et Odile Jacquot en collaboration avec un artisan carreleur qui ont mis sur pied cette superbe oeuvre. 

Franklin D. Roosevelt (ligne 1)

Sans doute l’une des stations les plus modernes du réseau. De beaux lustres au plafond, d’élégants sièges noirs, du carrelage, également noir, au sol, des murs jaunes… en deux mot : simple et efficace !

©Ed Webster

Cluny-La Sorbonne (ligne 10)

Sur cette station de la ligne 10, c’est au plafond que ça se passe. Une imposante mosaïque  signée Jean Bazaine s’y touve et les noms de célèbres étudiants de la Sorbonne ont été  inscrits.