Paris : 5 monuments sublimes qui mériteraient d’être ouverts au public

4242

Seulement ouverts lors de quelques événements ponctuels comme les Journées du Patrimoine ou tout simplement fermés au public, ces monuments sont des pépites que l’on aimerait pouvoir découvrir plus souvent !

La salle Labrouste de la BNF

Réalisée par le même architecte que la bibliothèque Sainte-Geneviève, Henri Labrouste, la salle de lecture de l’Institut National d’Histoire de l’Art a été rénovée il y a quelques années. Elle reste néanmoins destinée aux chercheurs et étudiants en histoire de l’art et ne peut se visiter qu’à de rares occasions comme les Journées du Patrimoine. Dommage, car l’édifice est simplement sublime !

View this post on Instagram

Belle soirée… #hello_france

A post shared by Soha.Kouraytem.Bizri (@sohakouraytem) on

Le bunker de la Gare de l’Est

Bien caché sous les quais de la Gare de l’Est, ce bunker est resté tel quel depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale : on y trouve des inscriptions en allemand, du mobilier années 1940 tout en métal, un central téléphonique, mais pas de porte ouverte ! Comme pour la salle Labrouste, le lieu ne se visite que lors de certaines Journées du Patrimoine. On vous raconte son histoire ici.

L’Arc de Triomphe du Carrousel

Moins photographié que son confrère de la place de l’Étoile, l’Arc de Triomphe du Carrousel a été voulu en 1806 par Napoléon Bonaparte afin de célébrer la victoire de sa Grande Armée à Austerlitz. Depuis la destruction du Palais des Tuileries en 1871, il ne sert plus d’entrée d’honneur vers le monument et se retrouve donc un peu perdu au milieu de l’esplanade qui jouxte le Louvre. C’est pourtant pour cette raison que l’on aimerait le voir accessible au public : la vue sur l’axe historique de Paris y est magnifique !

La pagode de la rue de Courcelles

Installée au coeur du quartier de la plaine Monceau, la pagode chinoise de Monsieur Loo est un lieu étonnant : à l’extérieur, on y découvre une façade tout de rouge vêtue et des décorations typiquement chinoises ; à l’intérieur, on y trouve une collection très riche composée de mobilier et d’objets d’art venus de Chine et de plusieurs milliers de livres relatifs à l’art asiatique. Mais tout ça n’est visible que par quelques privilégiés puisque le lieu n’est pas ouvert au public…

L’église Saint-Christophe-de-Javel

Connaissez-vous la particularité de cette église du quartier Javel dans le 15e arrondissement ? Elle est la première église préfabriquée au monde ! Dit comme ça, ça ne fait pas rêver, et pourtant : déjà très jolie de l’extérieur, elle cache, à l’intérieur, de sublimes fresques représentant Saint-Christophe, patron des voyageurs, et de sublimes  vitraux à motif floral. Difficile pourtant de découvrir ce joyau puisque l’église n’est ouverte au public que pour les messes et lors des Journées du Patrimoine.

La bibliothèque du Palais Bourbon

Alors oui, si la bibliothèque du Palais Bourbon n’est quasiment jamais ouverte au public, c’est pour une bonne raison : il s’agit d’un lieu de travail pour nos députés de l’Assemblée nationale ! N’empêche que l’on aimerait, nous aussi, pouvoir arpenter les allées de cette bibliothèque construite vers 1830 et décorée par le grand Eugène Delacroix… Le peintre y a représenté, sur les cinq coupoles, des représentations allégoriques de la Science, la Philosophie, la Législation, la Théologie et la Poésie. Le lieu se visite quasiment chaque année lors des Journées du Patrimoine.

C.R