Paris : bientôt la reconnaissance faciale dans le métro ?

2862
Metro Paris reconnaissance faciale© Raphael_k / Instagram
© Raphael_k / Instagram

C’est Valérie Pécresse qui le propose : et si des caméras à reconnaissance faciale étaient installées dans les transports parisiens ? L’idée pose de vraies questions de droits et fait largement débat. 

Devant les élus d’Ile-de-France Mobilités, la présidente de région Valérie Pécresse a reparlé de sa volonté d’installer la reconnaissance faciale dans les transports franciliens ; une idée digne de George Orwell (cf. le roman 1984).

Aujourd’hui, on ne la retrouve que dans les aéroports, pour ceux possédant un passeport biométrique (vous savez, ces espèces de sas à la douane qui vous évitent de faire la queue aux guichets). Valérie Pécresse regrette que ce dispositif de reconnaissance faciale ne soit pas étendu aux transports en commun.

Reconnaissance faciale Paris transports
Depuis le 12 juin 2018, l’aéroport d’Orly dispose de 15 postes de contrôle aux frontière à reconnaissance faciale © Radio France / Emilie Defay

Concrètement, ça impliquerait quoi ? Que des caméras capables de prendre en photo les usagers soient installées dans les gares RER et métro, voire même sur les quais. Ces caméras seraient connectées au fichier des personnes recherchées, permettant ainsi de lutter plus efficacement contre le terrorisme.

Mais pour les opposants, la lutte anti-terroriste est un prétexte. Les élus du Front de Gauche jugent ce projet « fou », évoquent un problème de « protection des données » et dénoncent une atteinte sérieuse « aux libertés individuelles ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RATP Group (@ratp) le

L’Etat français est seul décisionnaire dans cette affaire. En effet les fichiers des personnes recherchées sont des fichiers de police auxquels la région n’a pas accès.

La reconnaissance faciale dans les transports est déjà utilisée, en Chine et en Israël notamment. Cette mesure, si elle aboutit, concernera les données de 10 millions de voyageurs.