Paris en zone d’alerte rouge maximale

pont bir hakeim paris Paris passe en alerte rouge maximale / © Vladimir Sazonov

Paris et 3 départements de la petite couronne passent en zone d’alerte rouge maximale pour 15 jours minimum. 

C’est officiel : une semaine après le dernier discours d’Olivier Véran, Paris et 3 départements de sa petite couronne – les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne – passent en zone d’alerte rouge maximale pour 15 jours minimum. Une nouvelle étape qui signifie que les bars doivent fermer leurs portes dès ce mardi 6 octobre mais pas les restaurants. En effet, ces derniers établissements pourront rester ouverts avec des mesures sanitaires strictes et restrictives. « La fermeture des bars fait partie des mesures qu’impose l’alerte maximale. Il n’y a pas de différenciation entre Paris et Marseille », a indiqué une source gouvernementale à franceinfo.

En plus, Matignon a annoncé dès dimanche soir que les salles ou amphithéâtres des universités (propices aux clusters) ne pourraient, à partir de mardi, être remplis qu’à 50% de leur capacité au maximum en zones d’alerte renforcée et maximale.

Une décision prise suite à la dégradation de la situation et les indicateurs sanitaires qui sont toujours aussi mauvais. Paris « a franchi, depuis plusieurs jours, les trois seuils qui correspondent à la zone d’alerte maximale », et « la tendance s’est confirmée pendant le week-end », souligne-t-on à Matignon. Pour preuve, ces chiffres :

  • Le nombre de personnes diagnostiquées positives dans ces 7 derniers jours dépasse les 250 pour 100 000 habitants puisqu’il se situe à 270 pour 100 000.
  • Chez les personnes âgées, les plus fragiles, ce taux d’incidence est supérieur à 100 pour 100 000.
  • Dans les hôpitaux d’Ile-de-France, 35 % des lits de réanimation sont désormais occupés par des patients atteints de la Covid-19.
Partager: