Paris : le Bataclan, le Casino de Paris et les Folies Bergère sont à vendre


La salle des Folies Bergère mise en vente par le groupe Lagardère © EQRoy

Le groupe Lagardère, propriétaire du Bataclan, des Folies Bergère et du Casino de Paris vient de mettre en vente les trois salles de concert parisiennes, sans pour le moment ne trouver aucun repreneur.

Bercy Village

Sale temps pour le spectacle vivant et la culture… Alors que les bouquinistes parisiens peinent à retrouver leurs clients et que plusieurs lieux emblématiques de Paris ont déjà fermé leurs portes (la librairie Boulinier, le cinéma George V ou encore la discothèque VIP Room pour ne citer qu’eux), nous apprenons que le groupe Lagardère se sépare de l’intégralité de son pôle événementiel, Lagardère Entertainment.

Ce faisant, le groupe dirigé par Arnaud Lagardère met en vente trois salles de spectacles parisiennes parmi les plus emblématiques et historiques de la capitale : le Bataclan, ouvert en 1865, le Casino de Paris, qui fête cette année ses 140 ans, et la salle des Folies Bergère, inaugurée en 1869. Outre ces trois salles emblématiques, le pôle événementiel de Lagardère comprend aussi les Arenas de Bordeaux et d’Aix-en-Provence, ainsi que les droits des tournées de plusieurs artistes français tels que Florent Pagny, M. ou Jean-Louis Aubert.

Combien faut-il débourser pour s’offrir cet ensemble de salles et tournées ? Environ 70 millions d’euros selon Lagardère qui a déjà démarché la plupart de ses concurrents sur le marché de l’événementiel, sans trouver preneur : le groupe Vivendi, le groupe français Fimalac Entertainment (qui possède 11 salles de spectacle dont plusieurs Zéniths en France) et l’américain Live Nation ont d’ores et déjà décliné l’offre, qu’ils jugent trop élevée. Si le groupe Lagardère souhaite vendre l’intégralité de son pôle spectacle en une seule fois, cette transaction va être rendue bien difficile par la crise sanitaire et les questions qu’elle amène : investir dans un domaine qui, pour le moment, est complètement à l’arrêt n’est sans doute pas la meilleure des décisions pour la plupart des potentiels repreneurs… si prestigieuses les salles de spectacle soient-elles !

 

 

C.D

Partager: