Paris : les monuments des expositions universelles

1848

Il n’y a pas que la Tour Eiffel ! Petit tour d’horizon des monuments construits à l’occasion des expositions universelles.

De manière générale, les monuments construits à l’occasion des expositions universelles n’avaient pas vocation à être conservés. Mais en France comme à l’étranger, certaines de ces incroyables constructions n’ont jamais été détruites ou démontées, pour notre plus grand plaisir. La Tour Eiffel, le Palais de Tokyo, le Grand Palais et même le pont Alexandre III… les expositions universelles ont laissé bien des joyaux d’architecture à Paris.

La Tour Eiffel

Le plus célèbre des monuments parisiens a été construit pour l’exposition universelle de 1889. Bon, ça vous le saviez sans doute. En revanche, la raison qui a décidé la Ville à conserver l’édifice est un peu moins connue. À l’époque, impossible de présager que la Tour Eiffel deviendrait le symbole de la capitale. La construction de Gustave Eiffel a donc été maintenue uniquement parce qu’on lui attribua une utilité pour les télécommunications. 

Le Grand Palais

Autre célèbre monument parisien : le Grand Palais. Cette fois-ci, c’est pour l’exposition universelle de 1900 que l’édifice a été bâti afin d’accueillir les grandes manifestations artistiques officielles de la capitale. Et là encore, le bâtiment n’avait pas vocation à être conservé. D’ailleurs, dans les années 1960, Le Corbusier avait pour idée d’implanter un autre musée sur le site, consacré lui à l’art du 20e siècle. La mort de l’architecte précipita la fin du projet, empêchant la destruction du monument. Depuis le 6 novembre 2000, un arrêté protège le Grand Palais dans sa totalité.

Le Petit Palais

Son voisin, le Petit Palais, a été construit à la même occasion, pour l’exposition universelle de 1900. Deux ans plus tard, le monument édifié par Charles Girault sera converti en musée des Beaux-arts, Paris ne pouvant se résoudre à se séparer de cet incroyable édifice. Il faudra toutefois des années pour que ce chef d’oeuvre architectural soit terminé. En effet, de 1903 à 1925, des décorations peintes et sculptées viendront s’ajouter petit à petit au bâtiment, faisant du Petit Palais ce qu’il est aujourd’hui. 

Le Pont Alexandre III

Ce n’est pas un bâtiment, mais c’est l’un des ponts les plus majestueux de la ville. Situé à deux pas du Grand Palais et du Petit Palais, il a également été inauguré en 1900 pour l’exposition Universelle. Il était destiné à symboliser l’amitié franco-russe. Décidément, cette année là aura été un bon cru en matière de monument.

Le Palais de Tokyo

Encore une construction magistrale que l’on doit à une exposition universelle, celle 1937. Il a été bâti pour accueillir l’exposition internationale des arts et techniques de la vie Moderne. Son aile ouest accueillait le Musée national d’art moderne et son aile est, le musée d’art moderne de la Ville de Paris. Au fil des années, les collections ont changés passant d’un musée à un autre mais le Palais de Tokyo, lui, est toujours bien présent. 

Le Palais de Chaillot

En 1937 toujours, le Palais Chaillot, surplombant les jardins du Trocadéro et la Tour Eiffel, est construit. Contrairement au Palais du Trocadéro qui se dressait à la même place des années plus tôt pour l’exposition universelle de 1878, le Palais Chaillot a été conservé. Il accueillait à l’époque les pavillons des différentes puissantes invitées. Aujourd’hui, l’édifice abrite le musée de l’Homme, le musée de la Marine, le Théâtre national de Chaillot et la Cité de l’architecture et du patrimoine.