Paris : les pickpockets traqués !

314
Sorbis / shutterstock
Sorbis / shutterstock

Si touristes et Parisiens sont de sortie cet été, c’est aussi le cas des pickpockets. Durant la période estivale, les policiers de la brigade des transports sont plus que jamais sollicités.

Au cours de l’année 2017, 2.130 personnes ont été interpellées et 1.500 arrestations ont été enregistrées depuis le début de l’année comme le rapporte France Bleu. C’est grâce aux plus de 40.000 caméras réparties sur l’ensemble du réseau RATP que ces interventions ont été rendues possibles. À noter que certaines zones sont particulièrement surveillées, comme celle de Châtelet avec un nombre record de 458 caméras.

Le centre de commandement de la Brigade des Réseaux Ferrés ©Radio France – Sylvie Charbonnier

Malgré cette vidéosurveillance, la rapidité et l’agilité des pickpockets donnent du fil à retordre aux équipes de sécurité. Alors, pour pallier cette difficulté, des policiers s’infiltrent en civil matin et soir dans les transports en commun parisiens. Impossible donc de faire la différence entre un voyageur classique et un agent sous couverture; ce qui leur permet de traquer plus facilement les pickpockets.

Malgré un tel dispositif (caméras + brigade), la meilleure solution pour lutter contre les vols reste de garder un œil attentif sur ses affaires, alors, si vous vous endormez, assurez-vous que ce ne soit pas sur vos deux oreilles… On vous aura prévenu !