Paris : l’histoire des bateaux-mouches

On vous raconte l’histoire des bateaux-mouches, ces fameuses embarcations typiquement parisiennes.

En les voyant naviguer à longueur d’année sur la Seine, on finit tous par se demander d’où viennent ces célèbres bateaux baladant quotidiennement des milliers de touristes. Leur histoire remonte à la fin du 19e siècle, non pas à Paris comme on pourrait le penser mais à Lyon. A l’époque, le quartier de Gerland est connu sous le nom de quartier de la Mouche. Là-bas, des chantiers navals sont installés et des bateaux servant au transport de passagers en sortent régulièrement. On leur donna le nom de bateaux-mouches.

Mais leur histoire ne restera pas liée à la capitale des Gaules bien longtemps. D’ailleurs, la légende veut que ces bateaux aient été inventés par un certain Jean-Sébastien Mouche (qui n’a en fait jamais existé), éclipsant totalement leur origine lyonnaise.

Des années plus tard, en 1949, un dénommé Jean Bruel acquiert l’un des derniers bateaux à vapeur ayant servi à transporter les visiteurs de l’exposition universelle de 1900. Il remet alors ces embarcation sur le devant de la scène (et de Seine) et donne naissance à une activité inédite : les croisières commentées sans escales, partant d’un port d’attache et y revenant.

L’institution parisienne est née et avec elle, son concept : « faire visiter Paris par sa plus belle avenue : la Seine ». En 1950, l’expression bateaux-mouches devient une marque déposée, désignant des services de promenade touristique.

Aujourd’hui, les bateaux-mouches accueillent chaque année plus de 2 500 000 passagers soit plus de 150 000 000 depuis leur création. Leur succès est tel qu’ils se placent 4e au classement des monuments les plus visités, après la Tour Eiffel, le Musée du Louvre et le Centre Georges Pompidou.