play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
chevron_left
  • cover play_arrow

    Vivre Paris Radio Radio Vivre Paris

Culture

PORTRAIT : Alexandre, marchand de vêtements anciens au Village Saint-Paul

today18 mars 2022

Arrière-plan

Cette semaine on a rencontré Alexandre qui a ouvert sa boutique de vêtements anciens il y a quelques mois ! Nichée dans le charmant Village Saint-Paul, “Pompon” nous plonge dans les siècles passés, rencontre avec un passionné…

“Je m’appelle Alexandre, j’ai 31 ans et depuis tout petit je collectionne les vêtements anciens ! Quand mes parents nous emmenaient en brocante, j’achetais des chapeaux, du linge… Sans savoir d’où ça vient parce que mes parents étaient pas du tout là-dedans. J’ai grandi en Normandie, à Quittebeuf, un village de 300 habitants pour être exact (rires).

Je suis arrivé à Paris en 2008 où j’ai fait une école de stylisme, ce qui m’intéressait surtout c’était l’histoire de la mode. J’ai bossé dans le milieu de la mode mais ça m’a pas plu. Pendant ce temps, j’accumulais toujours des vêtements chez maman, chez mamie… (rires), mais je ne savais pas quoi en faire !

Ça fait plus de 10 ans que c’est une passion commune avec mon ami Maximilien, bon moi c’est quasi obsessionnel mais c’est vraiment une passion qu’on partage dans notre couple et que j’aime partager avec le plus de monde possible !

Je pensais que c’était impossible d’avoir une boutique dans Paris… Je me disais que j’ouvrirais en province dans quelques années. Un jour, avec la dame qui a le magasin de bijoux d’à côté, on se met à papoter. Je ne la connaissais pas personnellement mais je traînais beaucoup dans le village Saint-Paul, je lui ai dit que je collectionnais et que je rêverais d’avoir un magasin…

pompon boutique alexandre
Alexandre dans sa boutique “Pompon” / ©Vivre Paris

Et elle me dit “mais si c’est possible, ici ça appartient à la Mairie de Paris, les prix ne sont pas si élevés” et il se trouve que la boutique d’à côté se libérait ! Alors j’ai rencontré la propriétaire qui vendait et qui m’a dit “si entre nous ça va, je te la laisse”. Je pensais que ça allait être hors de prix mais comme c’est à la Ville, j’ai pu me lancer !

village st paul paris vetements
“Pompon” / ©Vivre Paris

Enfin en réalité, c’est grâce à une robe vendue 20 000€ que j’ai pu acheter la boutique ! C’est une histoire incroyable : quelqu’un a vidé une maison et m’a donné un sac de vêtements en me proposant de jeter un oeil. Et là, un sac rempli de merveilles…

Notamment une robe dont j’ai vu tout de suite que c’était une pièce spéciale, pourtant elle était toute blanche, assez simple, mais au toucher, il y avait quelque chose ! Et on a trouvé l’étiquette dans la doublure, robe des années 30, sûrement faite des mains d’une grande créatrice…

maquillage ancien paris
Maquillage ancien chez “Pompon” / ©Vivre Paris

Je me suis rendu compte que ça représentait pas mal d’argent. Elle a finalement été vendue en salle des ventes… pour 20 000€ ! C’est grâce à ça que j’ai eu le magasin, c’était l’apport, j’avais vraiment vraiment pas d’argent de côté !

pompon village saint paul
Façade de “Pompon” / ©Vivre Paris

J’ai alors créé “Pompon, les oubliés ressuscités” car tout ce qui est là, c’est censé être à la poubelle : personne ne garde ses culottes ou ses vieux manteaux et pourtant… il y a des gens qui ont gardé ça pendant 150, 300 ans ! Je trouve ça fascinant de se dire que c’est arrivé jusqu’à nous, et c’est très difficile à trouver. C’est également la vitrine du savoir-faire perdu, même dans les ateliers de haute couture c’est plus possible de trouver de telles pièces aujourd’hui.

Ici, c’est un musée où on peut toucher et acheter : j’ai des coussins Napoléon III, des tissus du 18e siècle, des pièces très anciennes, des robes de couturiers… J’aimerais bien montrer aux gens qu’il faut pas avoir peur, c’est pas que pour les gens qui aiment les antiquités ! Et surtout j’ai toutes les gammes de prix et j’adore marchander, je suis brocanteur avant tout (rires).

vetements anciens paris
Alexandre et une chaussure ancienne / ©Vivre Paris

J’ai aussi la chance que ma boutique soit située dans un quartier que j’adore et surtout, le Village Saint-Paul, c’est ici qu’historiquement il y avait les brocanteurs. Il y a une vraie ambiance ici et surtout c’est un Paris vraiment populaire, contrairement à ce que je pensais moi. Il y a beaucoup d’artistes, des vendeurs… Et surtout quand on est au village Saint-Paul, on vient pour goûter un peu au Paris d’antan où tout le monde se connaît, moi j’adore !

Ma passion première c’est les corsets anciens, c’est très rare et j’en ai une trentaine. Je les loue d’ailleurs pour les créateurs, les corsetières, les costumiers, le cinéma… Après, j’aime tous les vêtements anciens de femme, je fais un peu d’homme mais c’est pas le principal de la boutique !

pompon vetements anciens paris
Les pompons de “Pompon” / ©Vivre Paris

“Pompon” c’est tout simplement parce qu’on adore les pompons anciens avec mon ami. D’ailleurs, le rêve ultime serait que la boutique fonctionne tellement bien que mon ami Maximilien puisse quitter son travail pour me rejoindre à temps plein dans la boutique…”

On continue le voyage dans le temps !? Alexandra vous fait basculer dans les années 60/80 !


+ D’INFOS

Pompon
13 rue Saint-Paul
75004 Paris

Tous les jours sauf le lundi de 13h (14h le dimanche) à 19h30

Photo de une : Alexandre dans sa boutique Pompon / ©Vivre Paris

S G

Écrit par: La REdaction


Article précédent

place des abbesses

Food

Ce week-end, fêtez la coquille Saint-Jacques à Montmartre

Ce week-end, le soleil pointe le bout de son nez et nous donne envie de nous offrir un plateau de fruits de mer… Ça tombe bien, puisqu’un marché iodé s’installe à Montmartre pour la Fête de la Coquille Saint-Jacques ! La Bretagne va s’inviter place des Abbesses ce week-end… Pour célébrer la Fête de la Coquille Saint-Jacques, les produits de la mer des Côtes d’Armor seront mis à l’honneur sur […]

today17 mars 2022


Articles similaires


0%
Aller à la barre d’outils