Actu

PORTRAIT : Alexis Carlier a dessiné une carte du Paris Féminin

today13 janvier 2022

Arrière-plan
share close

Cette semaine, on a rencontré Alexis Carlier ! Le jeune lyonnais, et parisien depuis quelques années, revient avec nous sur son ingénieuse idée de dessiner une carte du Paris Féminin, uniquement avec les lieux portant un nom de femme !

Moi c’est Alexis Carlier, j’ai 25 ans, je viens de Lyon et j’habite à Paris depuis trois ans ! J’ai fait des études en urbanisme, mon rêve ultime, c’était de travailler pour la RATP, sur les marchés internationaux, et il s’est concrétisé. Maintenant, je travaille pour Île-de-France mobilité. Depuis que je suis petit, je dessine et, au fil du temps, cette passion a pris de la place dans ma vie ! Souvent, je n’arrive pas à dormir alors, la nuit, je dessine des cartes imaginaires.

alexis carlier
Alexis Carlier © Alexis Carlier

Il y a deux ans, le collectif #Noustoutes avait collé partout dans Paris des fausses pancartes avec des noms de rues féminins. Il y a quelques mois, j’ai aperçu des traces persistantes d’une de ces pancartes, en bas de chez moi. Avec mon coloc’, on s’est dit qu’on ne connaissait pas beaucoup de rues parisiennes qui faisaient référence aux femmes. Je me suis dit que ça pourrait être intéressant de répertorier celles qui existaient sur une carte ! J’ai donc commencé à dessiner la carte du Paris féminin, au stylo noir, avec pour objectif de montrer les disparités des lieux de la capitale portant le nom d’une femme !

Au départ, je pensais que ma carte allait être complètement vide. Pour mes recherches, je suis allé sur différents forums, sur le site de la Ville de Paris et sur le compte Instagram de la maire de Paris. Il aura nécessité presque trois mois de travail pour que je termine la carte du Paris Féminin, un travail long et intéressant à la fois !

carte paris feminin
Paris Féminin © Alexis Carlier

À chaque fois que je trouvais un nom féminin, il fallait que je vérifie qu’il corresponde vraiment à une femme ou si c’était un faux-ami. Par exemple, ça a été le cas avec le pont Marie, le seul pont que je croyais féminin… Un internaute m’a dit qu’il s’agissait en fait du nom de famille d’un homme ! Donc si on suit la carte du Paris Féminin, on ne peut pas traverser la Seine. Finalement, la disparité entre chaque arrondissement ressort sur ma carte, avec des zones de vides bien présentes.

À Paris, seulement 12% des rues portent le nom d’une femme. J’ai surtout remarqué qu’on attribuait des noms de femmes aux placettes. Ma carte est engagée certes, mais elle est surtout basée sur de vraies infos et elle est objective ! J’ai également essayé de faire une carte la plus esthétique possible afin que tout le monde puisse se l’approprier, l’accrocher chez eux…

Au fil de mes recherches, j’ai découvert plusieurs femmes m’ayant marqué, notamment Flora Tristan, la femme qui a notamment obtenu le divorce en 1838 alors qu’il était interdit (le divorce est autorisé en France en 1792 puis abrogé sous la Restauration en 1816 avant d’être rétabli en 1884) ! Elle s’est battue des années pour que son mari, violent avec elle, soit emprisonné et qu’elle puisse légalement divorcer de lui. L’histoire de Clémence Royer était également très intéressante, elle a traduit l’ouvrage de Darwin en français, qui a eu un impact majeur sur l’histoire. Sur la carte, j’ai également caché trois noms fictifs ! J’ai ajouté le collège Taubira, une rue Catherine Carlier (le nom de ma mère) et l’Hôtel Mafhouf, en référence à Léna Situations !

Ma carte est imprimée à côté de chez moi, dans le 20e. Elle est disponible à la vente sur mon Etsy et sur mon compte Instagram ! Je me suis associé à la Maison des femmes de Saint-Denis pour que cette carte engagée leur soit utile. 16,8% des ventes sont reversées à l’association. Un chiffre symbolique représentant la différence de salaire entre les hommes et les femmes en 2020 !

À l’avenir, j’aimerais dessiner de nouvelles villes, comme Istanbul ou New-York notamment. J’ai encore beaucoup de projets en tête à réaliser ! »

En novembre dernier, on avait également rencontré Lucas Destrem. Il avait renommé toutes les stations du métro en lieux culturels ! À chacun sa carte !


+ D’INFOS

Carte du Paris Féminin

Photo de une : Alex Carlier et sa carte du Paris Féminin © Alexis Carlier

N B

Écrit par: La Rédac

Votez

Article précédent

m chat

Actu

EXCLU : on a parcouru “District 13”, la foire du street art à l’Hôtel Drouot !

Du 13 au 16 janvier 2022, l’Hôtel Drouot accueille District 13 Art Fair au sein de son bâtiment ! Pendant quatre jours, découvrez les œuvres des plus grands street artists ! Le street-art envahit l’Hôtel Drouot pendant quatre jours à l’occasion de la grande foire de l’art urbain contemporain ! Du jeudi 13 au dimanche 16 janvier, 24 galeries internationales sont réunies au coeur du bâtiment, pour nous faire découvrir les dernières […]

today13 janvier 2022 4

Vos commentaires (0)

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir les commentaires

telechargez l'application Radio Paris

0%
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x