Trottinettes à Paris, une charte de bonne conduite est sortie

622
trottinettes lime parisTrottinettes lime, Mountain View © Sunday Photography
Trottinettes lime, Mountain View © Sunday Photography

Les opérateurs des trottinettes en libre-service signent une charte, ce lundi 13 mai, pour faire respecter la bonne conduite aux usagers. 

La charte de bonne conduite pour les utilisateurs des trottinettes en libre-service est signée aujourd’hui, lundi 13 mai, à la Mairie de Paris. En préparation depuis déjà plusieurs semaines, elle devrait permettre une meilleure gestion des trottinettes de free-floating à Paris. L’objectif de celle-ci est de réguler l’usage des trottinettes, qui ne cessent de croître au sein de la capitale française. BFM Paris a eu accès à la charte, voici les points clés.

Les trottoirs doivent rester piétons
La charte sur les trottinettes explique « Il est impératif de veiller à la sécurité des usagers (port du casque), au confort des piétons et notamment de ne pas encombrer les trottoirs. Les trottinettes, de manière générale, ne doivent pas constituer un obstacle, encore moins un danger. Leur usage doit se faire en toute sécurité, pour tous les usagers de l’espace public » rapporte BFM Paris. Le personnel en charge des recharges des véhicules et du stationnement devront faire en sorte de ne jamais encombrer les trottoirs, pour ne pas déranger la circulation piétonne. Ceci est également valable pour les usagers. Si les trottoirs sont encombrés, il est possible de le signaler via l’application Dans Ma Rue, créée par la Mairie de Paris. Elle aide à gérer les anomalies présentes dans l’espace public. Les opérateurs ont douze heures, maximum, pour désencombrer les lieux.
Pour rappel, circuler sur les trottoirs peut valoir jusqu’à 135 euros d’amende.

Le stationnement des trottinettes 
Si les trottinettes ne sont pas stationnées à des emplacements corrects et gênent la bonne circulation des piétons, poussettes et personnes à mobilité réduite, elles pourront être emmenées à la fourrière. Pour répondre aux attentes des usagers, la Mairie de Paris va libérer 2500 emplacements de stationnement courant 2019.
Les usagers des trottinettes mal stationnées encourent une amende de 35 euros.

La sécurité avant tout
Pour la Mairie de Paris, il est nécessaire que les normes de sécurité soient respectées. Les usagers devront donc fournir une preuve de leur majorité pour pouvoir se déplacer. « Les opérateurs doivent proposer un matériel fiable, sécurisé et de qualité aux utilisateurs » précise la charte.

E.B