play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
chevron_left
  • cover play_arrow

    Vivre Paris Radio Radio Vivre Paris

Culture

Faire le tour du monde sans quitter le sud de Paris

today19 janvier 2023

Arrière-plan

Selon une étude de l’APUR, aujourd’hui 15 % des habitants de la métropole parisienne sont de nationalité étrangère. La richesse et la variété de ce multiculturalisme se retrouvent dans plein de quartiers différents : voici donc nos préférés, pour voyager sans quitter le sud de la capitale !

Chinatown

Fuyant la situation politique en Asie du Sud-Est, plusieurs communautés asiatiques se sont installées dans les logements vacants du 13ème arrondissement dès les années 1970. Ici, on célèbre le Nouvel an chinois, la messe est en cantonais, des temples bouddhistes sont cachés ça et là. On y vient aussi pour faire ses courses chez les frères Tang et profiter des nombreux restos du quartier !

Le Pletzl

C’est le plus ancien quartier juif de Paris puisque la communauté s’installe dans le Marais à partir du XIIIe siècle. Dès 1880, ils se concentrent principalement autour de la place Saint-Paul, renommée le Pletzl  (« petite place » en yiddish). Sa colonne vertébrale est la charmante rue des Rosiers, remplie de bonnes boulangeries et restaurants cacher. Mais n’y allez pas le samedi, c’est le jour du shabbat – le repos hebdomadaire – donc tout est fermé !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par chi va piano va sano (@stf.sam)

La petite Bretagne

Avec la première ligne de train Paris Montparnasse – Brest créée en 1865, de nombreux bretons s’implantent autour de la gare. Mais la langue française n’étant pas obligatoire en Bretagne (avant 1930), ils sont souvent obligés d’accepter les métiers peu qualifiés et subissent le racisme : ils sont appelés « les parias »… Se serrant les coudes, ils arrivent à ouvrir de délicieuses crêperies bretonnes, qui attirent encore parisiens et touristes aujourd’hui !

Billankoursk

Suite à la Révolution russe de 1917, de nombreuses familles russes trouvent refuge près de Paris, dans un quartier de Boulogne-Billancourt qui sera rapidement surnommé « Billankoursk ». 30 000 de ces hommes sont embauchés dans les usines Renault voisines, et s’installent définitivement ici. La jolie église orthodoxe Saint-Nicolas-le-Thaumaturge conserve encore la mémoire de cette page de l’Histoire.

Quartiers arméniens

Surnommé « la petite Arménie », un quartier d’Alfortville est le repaire de la communauté arménienne depuis les années 1910. La Maison Arménienne Culturelle et Artistique, l’église apostolique Saint-Paul et Saint-Pierre, les commerces et rues qui portent des noms arméniens sont toujours le symbole de cette présence. On retrouve un quartier similaire à Issy-Les-Moulineaux, avec également son église évangélique, son temple et sa maison de la Culture Arménienne.

Découvrez aussi comment faire le tour du monde sans quitter le nord de Paris !

Image à la UNE : La Sainte-Trinité, cathédrale russe de Paris, rive gauche © Wirestock Creators

A. C.

Écrit par: La Rédaction Vivre Paris


Article précédent

Culture

Nuits de la lecture : weekend de folie au musée de la Vie romantique

À l’occasion des Nuits de la lecture, le musée de la Vie romantique convie les Parisiens à un weekend unique. Gratuitement venez fouler les couloirs du musée en famille et profiter d’atelier, de spectacle et de visites insolites. En ce moment à Paris, après le coucher du soleil, les Nuits de la lecture débutent. Pendant quatre soirées, les amoureux de littérature se réunissent dans des centaines de lieux parisiens. À […]

today19 janvier 2023


Articles similaires


0%