Voies sur berges piétonnes : Anne Hidalgo signe un nouvel arrêté

Opposée à l’annulation de la fermeture à la circulation des voies sur berges, Anne Hidalgo signe un nouvel arrêté pour que celles-ci restent piétonnes.

Depuis son entrée en vigueur, la fermeture à la circulation des voies sur berges n’a eu de cesse de faire parler. Et pour cause, l’avis des parisiens est très partagé sur ce sujet délicat. Il y a deux semaines, le 21 février 2018, le tribunal administratif décidait d’ailleurs d’annuler la fermeture à la circulation. Mais la Maire de Paris, Anne Hidalgo, n’as pas dit son dernier mot. Elle vient de signer un nouvel arrêté pour que ces 3,3 km de voies sur berges demeurent piétonnes.

Si au départ l’objectif de la fermeture était de réduire la pollution environnante, le nouvel arrêté, entré en vigueur jeudi 8 mars, invoque une tout autre raison : la mise en valeur du patrimoine. Car la fermeture des 3,3 km de voies sur berges rive droite n’a pas eu l’effet escompté. Si la pollution n’a pas augmenté, elle n’a pas non plus diminué de manière significative selon un rapport d’Airparif, association de surveillance de la qualité de l’air. En bref, le bénéfice de cette mesure aura profité au tronçon piétonnisé, mais pas à la population résidente. Le nouveau texte s’appuie donc cette fois sur le patrimoine et sa valorisation.

Reste à savoir si ce nouvel arrêté suffira à annuler la décision du tribunal administratif. Affaire à suivre !