French Cancan : l’histoire de la danse qui a libéré les femmes

Le Cafe de Paris, Jean Béraud

Le French Cancan est l’une des danses les plus populaires de l’Histoire de Paris. Devenue célèbre à la fin du XIXe siècle, elle était, à ses débuts, synonyme de la liberté des femmes dans une société fermée. 

Le French Cancan : ses origines 

Apparu en France dans les années 1830, le French Cancan est une danse d’origine anglaise malgré les nombreuses associations à la France. Elle est popularisée aux portes de Paris, dans les bals populaires du nord de la capitale notamment, à la fin du XIXe siècle et se voit propulser au sommet grâce au cabaret le plus célèbre du monde : le Moulin Rouge.

Le French Cancan est un dérivé d’une danse anglaise très codifiée baptisée « quadrille ». L’histoire raconte que c’est en réponse aux contraintes imposées par cette danse qu’une danseuse a commencé à faire quelques pas de ce qu’est aujourd’hui le French Cancan. À l’époque, la danse est encore nommée « Chahut » pour ensuite dériver sur « Cancan ».

french cancan a ses debuts

Le début du French Cancan

Le French Cancan : la danse choc du XIXème siècle 

Lorsque le French Cancan commence à se populariser au milieu du XIXe siècle, la danse scandalise la presse et l’Eglise. Les femmes de ce siècle ne pouvaient pas porter des tenues aussi légères, encore moins des culottes fendues comme celles portées par les premières danseuses de Cancan. Et pour ce qui est de lever la jambe si haut à la vue de tous, on n’imaginait même pas cela envisageable !

C’est la raison pour laquelle le Cancan est devenu célèbre dans les lieux comme le Moulin Rouge : les bals populaires de l’époque étaient beaucoup trop surveillés. Les cabarets leur fournissaient ainsi une liberté qu’elles ne trouvaient nulle part ailleurs et leur permettaient de se libérer des carcans d’une société encore très puritaine.

Le French Cancan se joue aujourd’hui encore dans des cabarets du monde entier et notamment au Moulin Rouge et aux Folies Bergère.

 

E.B

Partager: