Paris et Île-de-France : offre réduite des transports en commun

paris metro transports en commun L’offre des métros chute dès ce mercredi 18 novembre / © Kirill Ts

L’offre des transports en commun parisiens et franciliens est réduite depuis ce mercredi 18 novembre 2020.

Certes, la « grève massive » prévue ce jeudi 19 novembre a été annulée, mais l’offre des transports en commun est désormais réduite. En effet, depuis le reconfinement du 30 octobre, « la baisse de fréquentation dans les transports en commun est d’environ 50% aux heures de pointe, et d’environ 70% sur l’ensemble de la journée » précise le Parisien. La RATP et Île-de-France Mobilités ont donc prévu de réduire leur offre en semaine et les week-end dès ce mercredi 18 novembre.

Métro

L’offre des trains en semaine et en heures creuses, c’est-à-dire entre 10 heures et 16 heures, est réduite de 50%. Le week-end, la baisse des trains en circulation devrait être de 75 %. Il faudra donc compter un train sur deux dans le métro pendant les heures creuses et sur toutes les lignes sauf… la 13 considérée comme la pire de Paris ainsi que les lignes automatiques 1 et 14.

Bus

Du côté des bus, une diminution du trafic en heures creuses est également prévue sur certaines lignes.

RER

Alors que les RER D subissent depuis lundi 16 novembre une baisse de trafic entre 9 heures et 16 heures (heures creuses), pour les RER A, RER B, RER C et RER E, rien ne devraient changer : « Aucune réduction de trafic n’est prévue sur ces lignes, ni à l’heure de pointe, ni aux heures creuses. »

Transilien

Des trains sont supprimés en heure creuse sur les lignes J et L.

En revanche, Valérie Pécresse, présidente de la région et d’Ile-de-France Mobilités (IDFM), a promis de « ne pas toucher aux heures de pointe » pour ne pas pénaliser ceux qui ne peuvent pas faire de télétravail et pour faire respecter la distanciation d’un mètre.

P B

 

 

Partager: