Paris : un artiste installe deux sculptures géantes sans autorisation

Un artiste toulousain a déposé deux de ses sculptures en résine rouge dans la capitale dimanche 8 septembre, sans autorisation préalable.

Deux oeuvres ont poussé dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 septembre à Paris : James Colomina, un artiste toulousain, est venu poser deux de ses sculptures en résine rouge dans la capitale française. Si vous passez près du Pont Mirabeau dans le 15e arrondissement, vous verrez un enfant à bonnet d’âne, assis d’un air rêveur sur l’un des piliers du pont.

Sokha Hortrieng / Facebook

Et si vous continuez vers le 14e arrondissement, vous trouverez la seconde statue « un homme à fleurs », grandeur nature qui a pris la place d’un socle vide, sur la place de l’Île-de-Sein. Ce socle a longtemps accueilli une statue de François Arago, astronome et ancien chef du gouvernement du XIXe siècle. Si ce socle était inoccupé, c’est à cause d’une histoire qui remonte à la Seconde Guerre Mondiale : en 1944, les nazis ont volé la statue en bronze de l’astronome et l’ont fait fondre pour en faire des canons… Ainsi, ce socle était vide depuis 77 ans.

« Les socles vides m’intéressent toujours, ce sont des endroits jolis où m’exprimer, et il m’a semblé utile d’occuper cet espace disponible pour une sensibilisation écologique. » révèle l’artiste au Parisien. Une installation pas très légale donc, mais qui part d’une bonne intention et comble bien les vides de l’histoire !

E.B

Partager: