Actu

PORTRAIT : Marvin Bonheur photographie les territoires laissés dans l’ombre

today5 novembre 2021

Arrière-plan
share close

Cette semaine, on a rencontré Marvin Bonheur, un photographe qui par son travail entend porter un nouveau regard sur des territoires parfois stigmatisés, notamment la banlieue parisienne ! Retour sur un échange en plein air, au fil de son expo photo proposée au jardin Villemin dans le cadre des Rencontres Photographiques du 10e !

« Moi c’est Marvin Bonheur, j’ai 30 ans, j’ai grandi en banlieue parisienne et j’ai vécu sept ans à Paris. Depuis un an, je me suis installé dans le 94. À mon arrivée à Paris en 2013, j’ai commencé à prendre des photos pour travailler sur la relation qu’il y avait entre le centre parisien et la banlieue, notamment le 93, afin de documenter qui j’étais et d’où je venais. Depuis, je n’ai jamais cessé de travailler sur les territoires mis dans l’ombre des villes. Avant de décider quelle personne j’ai envie de photographier, j’observe, je discute et je fonctionne surtout à l’énergie humaine et au regard.

marvin bonheur couv
Marvin Bonheur devant ses photographies ©Vivre Paris

Ce que je souhaite faire ressortir à travers mes photographies, ce sont les choses qui ne sont pas montrées… Notamment la banlieue parisienne à laquelle on a collé une étiquette péjorative, moi, j’ai grandi là-bas et j’ai adoré mon enfance ! Je souhaite donc remettre une belle lumière sur cette image de banlieue dévalorisée. Dans toutes mes photos, les valeurs que je mets en avant sont l’authenticité et le naturel. Ce qui me touche, c’est de prendre en photo des personnes belles dans leur quotidien alors qu’elles ne savaient pas d’avance qu’elles allaient être photographiées. Je souhaite montrer à tous ceux qui observent mes photos qu’ils peuvent eux-mêmes se regarder dans un miroir et se dire qu’ils sont beaux comme ils sont, sans artifices, sans lumière… Selon moi, la beauté, c’est la vraie vie !

expo photo villemin
Exposition sur les grilles du jardin Villemin ©Vivre Paris

En ce moment, vous pouvez découvrir mon exposition gratuite au jardin Villemin à l’occasion des Rencontres Photographiques du 10e dont je suis le parrain. Pour moi, l’arrondissement regroupe une très grande richesse culturelle et beaucoup de communautés : des bandes d’amis, des groupes de sport… J’ai mené une sorte d’enquête en me baladant dans les rues du 10e, en allant à la rencontre de ceux qui font vivre l’arrondissement. Dans ma série de photos affichées sur les grilles du jardin, j’ai voulu représenter ce que j’ai l’habitude de voir sur le canal ou sur la place de la République : des skateurs, des commerçants…

photo marvin bonheur
Les skateurs pris en photo par Marvin Bonheur ©Vivre Paris

Toutes les personnes que je photographie me marquent, mais il y a une rencontre qui a particulièrement retenu mon attention… C’était un homme d’un certain âge qui d’apparence pouvait sembler froid, je suis allé vers lui pour discuter et il s’agissait en fait d’un réfugié politique kurde. Il m’a raconté son histoire et son arrivée en France. Il m’a expliqué avoir dû quitter son pays à cause de problèmes de justice car c’était un militant qui défendait des valeurs de liberté et des causes qui lui tenaient à cœur… Sa sensibilité m’a vraiment impressionné et je trouve que c’est merveilleux de découvrir les belles choses qui se trouvent à l’intérieur de chaque personne lorsqu’on discute avec eux et que l’on creuse un peu…

marvin bonheur photographe
L’homme réfugié politique, photo de Marvin Bonheur © Vivre Paris

J’ai commencé une thèse qui interroge  l’exclusion de certaines populations et leur isolement sur divers territoires. Pour cela, je compte voyager à travers les grandes villes du monde afin d’orienter mon objectif vers les territoires dans l’ombre. J’ai fait Londres, je vais continuer avec Lisbonne et je souhaite mettre une bonne lumière sur les lieux qui ont une mauvaise image. Toutes les cinq ou dix villes, j’aimerais sortir un livre pour faire connaître ce qu’il se passe réellement dans chacune d’entre elles.

La semaine dernière, on rencontrait une autre artiste pétillante, Christelle Téa. À l’encre de Chine, elle a dessiné les 14 musées de la Ville de Paris !


+ D’INFOS 

Marvin Bonheur

Jardin Villemin
14 Rue des Récollets
75010 Paris

Photo de une : Marvin Bonheur devant ses photographies © Vivre Paris

N B

Écrit par: La Rédac

Votez

Article précédent

automne paris chocolat

Actu

Top 5 des meilleurs chocolats chauds de Paris

En ce début du mois de Novembre, le soleil d'été laisse place au vent d'automne... Alors pour se réchauffer, rien de mieux qu'un onctueux chocolat chaud maison ! La capitale regorge de bonnes adresses pour trouver chocolat à son goût... pour vous faciliter la tâche, on a fait une sélection des lieux où l'on trouve les chocolats chauds les plus savoureux de Paris ! 1. PLAQ  Du vrai chocolat "bean to […]

today5 novembre 2021 2

Vos commentaires (0)

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir les commentaires

telechargez l'application Radio Paris

0%
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x