Actu

Retour sur l’expo Soutine et de Kooning à l’Orangerie

today5 octobre 2021 1

Arrière-plan
share close

Retour sur l’exposition du musée de l’Orangerie dédiée au russe Soutine et au néerlandais de Kooning : pas de panique, si ces noms vont sont mal ou peu connus, le musée propose un parcours atypique et bien pensé pour (re)découvrir ces peintres sous le prisme du dialogue. 

L’Orangerie propose ainsi de faire dialoguer les oeuvres de deux artistes… ne s’étant jamais rencontrés ! Là est le premier point qui interpelle dès le début de l’exposition. Soutine, peintre de l’école de Paris d’origine russe, décède en 1943 tandis que pour le néerlandais de Kooning, la reconnaissance n’a pas encore frappé à la porte. Soutine n’a donc jamais connu de Kooning.

soutine de kooning orangerie
Le Boeuf écorché, Soutine, 1925 / ©Vivre Paris

Le parcours d’exposition nous invite à découvrir tout d’abord l’oeuvre de Soutine et ensuite celle de de Kooning : c’est alors que la dialogue se met en place. Une dissymétrie pourrait-on penser puisque de Kooning fut inspiré par Soutine tandis que ce dernier ne l’a jamais connu !? On pourrait oui… La force de l’exposition réside justement dans le fait que si de Kooning a été influencé par les travaux de Soutine, les oeuvres de de Kooning nous proposent également de creuser et de regarder d’un oeil différent les peintures de Soutine. 

the visit de kooning
The visit, de Kooning, 1966-1967 / ©Vivre Paris

Une exposition courte mais riche de part la qualité des oeuvres proposées et l’axe d’analyse mis en avant. On passe de salles en salles puis parfois, on revient sur ses pas pour revoir cette peinture de 1925 de Soutine qui résonne particulièrement avec cette toile des années 1970 exécutée par de Kooning. 

La mise en lumière de ces deux artistes nous permet également de nous interroger sur l’évolution de la peinture de la fin du XIXème siècle à celle du XXème siècle. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’émergence de la peinture de Soutine, on vous recommande vivement de jeter un oeil à notre article revenant sur les années folles parisiennes durant lesquelles Montparnasse fait figure de scène artistique mondiale.


+ D’INFOS

Musée de l’Orangerie
Jardin des Tuileries, Place de la Concorde (côté Seine)
Paris 75001

« Chaïm Soutine / Willem de Kooning, la peinture incarnée »
Jusqu’au 10 Janvier 2022
Ouvert tous les jours sauf le mardi

Photo de une : Vue de Cagnes, par Chaim Soutine, 1924-25 / ©Everett collection

S G

Écrit par: La rédaction

Votez

Article précédent

michel bassompiere galeries bartoux
Photo de une : Le Dominant, oeuvre exposée au Jardin des Plantes @galeriesbartoux Photo de une : Le Dominant, oeuvre exposée au Jardin des Plantes @galeriesbartoux

Actu

Michel Bassompierre et ses animaux débarquent dans le 8ème

La Galerie Bartoux Paris accueille les sculptures animalières de Michel Bassompierre du 30 septembre au 15 octobre 2021 : l'occasion de découvrir près de soixante-dix créations de l'artiste ! Après avoir conquis le Jardin des Plantes avec ses fragiles colosses, Michel Bassompierre est de retour avec tous ses animaux à la Galerie Bartoux Paris située dans le 8e arrondissement. Pour fêter les 50 ans de carrière de l’artiste, la galerie […]

today4 octobre 2021 4 2

Vos commentaires (0)

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir les commentaires

0%
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x