Un week-end à Barbizon, à 1 heure de Paris

Barbizon week-end proche paris Destination Barbizon ! / © Pack-Shot

À 60 kilomètres de Paris, à la lisière occidentale de la forêt de Fontainebleau, se trouve un petit village d’artistes. On part à Barbizon !

Bercy Village

La renommée de Barbizon s’est faite autour d’une institution : l’auberge du Père Ganne. Entre les années 1820 et les années 1860, de nombreux artistes y ont trouvé refuge pour s’inspirer de la nature environnante. Ce qui était alors un petit hameau de bûcherons est devenu un repaire mythique pour bon nombre de peintres impressionnistes du XIXe siècle. Et vu qu’on ne peut plus partir qu’à 100 kilomètres de son domicile (avec une attestation), déconfinement progressif oblige, on vous en parle !

Barbizon auberge Ganne

L’auberge Ganne en 1976, avant sa restauration © Jean-François Landréa

Tout commence en 1822, avec l’arrivée à Barbizon de Camille Carot. En 1830, Jean-François Millet et Théodore Rousseau atterrissent aussi dans ce bourg, avec l’ambition de peindre la nature, de la façon la plus intacte qui soit. D’autres les ont rejoint et « l’École de Barbizon » est née.

village d'impressionniste France

© Pack-Shot

Ce terme, forgé en 1891 par le critique d’art britannique David Croal Thomson, fait référence à cette succession de peintres qui ont afflué à Barbizon et par la suite inspiré la peinture impressionniste. Entre forêt et campagne, l’art a pris une place centrale dans la vie de ce charmant village qui accueille aujourd’hui quelque 1.200 âmes. Comme disait Vincent Van Gogh « Songe à Barbizon ! Cette histoire est sublime ».

Barbizon village

Même les boutiques de souvenirs rendent hommages aux impressionnistes © Radu Razvan

  • On y fait quoi ?

Après avoir déambuler dans le village, quoi de mieux que d’aller se promener dans les tableaux ? Barbizon est entouré de bois, d’une nature joliment préservée qui est un décor de verdure et de roches idéal aux petites maisons couvertes de lierre, aux trottoirs pavés et aux ruelles fleuries. Entre l’odeur de bois humide qui nous vient de la forêt de Fontainebleau, ou celle de térébenthine qui s’évade des ateliers des peintres contemporains qui vivent aujourd’hui nombreux à Barbizon, on se laisse facilement emporter par l’atmosphère bucolique du lieu.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Gwladys (@gladmas) le

Laissez-vous conquérir, comme les 35.000 touristes qui arpentent chaque année les ruelles de Barbizon, par le « charme à la française » de ce village riche en culture et en histoire.

  • On y va comment ?

Comptez 1h de route en voiture, par l’A6.

Partager: