Il dessine la carte de la France en marchant dans Paris

2958
GPS drawing Carte de FranceCe chef d'oeuvre aura demandé tout de même 7h30 de marche © Nicolas Verdès
Ce chef d'oeuvre aura demandé tout de même 7h30 de marche © Nicolas Verdès

C’est un peu la mode, en ce moment, d’essayer de réaliser des dessins en se déplaçant, à l’aide de son GPS. Un rennais a marché dans Paris, et son parcours représente… Une impressionnante carte de France. 

On appelle ce phénomène le « GPS drawing », grossièrement du « dessin sur GPS ». Cette nouvelle lubie des plus sportifs d’entre nous est rendue possible grâce à l’application Strava qui, avec son tracker GPS, nous permet de laisser une trace virtuelle de notre passage.

Nicolas Verdès est officiellement devenu un artiste dans ce domaine, en réalisant une carte quasi parfaite de la France, grâce au tracé d’un parcours méticuleusement pensé.

Le breton de 46 ans est un sportif accompli © Nicolas Verdès / Copain d’Avant

Non, ça n’est pas le hasard qui dessine des formes insolites sur votre GPS… Et ça, Nicolas Verdès, originaire de Rennes,  le sait bien. Il a parcouru 34 kilomètres, dans toute la capitale, respectant un itinéraire préalablement établi. Ca n’a pas été facile, comme il le raconte à 20 Minutes : « (…) il faut tenir compte des sens de circulation, du trafic, des feux de signalisation. Parfois, il fallait revenir sur nos pas pour bien réaliser la forme du pays tout entier. ».

Au départ de la rue de Varenne (75007) Nicolas et une amie ont marché « activement » pendant  7h30 pour atteindre leur objectif. Ils peuvent désormais se targuer de connaître Paris mieux que certain.e.s parisien.ne.s… (Parce que quel.le parisien.ne a déjà marché 7 heures d’affilés dans sa ville ?) 

L’homme dit avoir été inspiré par la triathlète Marine Leleu, qui avec la même application, avait dessiné, en octobre 2018, un requin dans les rues de Paris (ça lui avait pris 10 heures et 50 kilomètres de marche).

GPS Drawing requin Paris
© Marine Leleu

Le breton ne compte d’ailleurs pas s’arrêter là, puisqu’il prévoit une nouvelle expérience : dessiner avec son GPS la carte de sa région natale, au coeur de la capitale, en parcourant 32 kilomètres. Une formalité pour ce policier / romancier / sportif accompli qui s’apprête à courir les 80 kilomètres de l’Ecotrail de Paris, mi-mars.