La pépite culturelle : la Pagode de Monsieur Loo

© Petr Kovalenkov / Shutterstock.com

Avez-vous déjà remarqué cet immeuble aux allures de pagode chinoise situé à deux pas du parc Monceau ? Cet édifice de la rue de Courcelles est non seulement l’un des plus insolites de la capitale, mais il cache également une collection artistique de grande valeur. On part à sa découverte.

Bercy Village

Impossible de ne pas remarquer ce monument atypique en se baladant du côté du parc Monceau : avec son allure de pagode chinoise et sa façade vêtue de rouge, il tape à l’oeil de n’importe quel passant !

Installée au 48 rue de Courcelles, dans le 17e arrondissement, le Pagoda a connu une histoire plus que mouvementée : à ses débuts au milieu du XIXe siècle, la bâtisse n’était encore qu’un hôtel particulier parmi tant d’autres. Typique de l’architecture haussmannienne, l’édifice ne faisait pas de vagues au milieu de ses confrères érigés lors des grandes transformations menées par Napoléon III de 1852 à 1870.

Tout change au milieu des années 1920, lorsque Ching-Tsai Loo, un riche collectionneur et marchand d’antiquités asiatiques, investit les lieux. Cet amoureux de la culture et de l’art chinois va alors complètement transformer l’édifice pour en faire un écrin de la culture asiatique. Conservant la structure originelle de la bâtisse, il lui ajoute des avant-toits courbes tels qu’on les retrouve sur les lieux de culte bouddhistes, repeint la façade d’un rouge éclatant, ajoute de nombreux éléments d’ornementation asiatique et complète le tout par un portail majestueux orné de plusieurs sculptures.

View this post on Instagram

Série rouge orangée… 3/3. . On finit le voyage quotidien à la pagode de paris par @wanderingvixen . 1/3 photo de @clubcremieux . . N'hésitez pas à aller découvrir sa galerie ! . Photo choisie par @peullux. . ____________________________________ Retrouvez nous également sur: @francecolors_official @canadacolors_official @toulousecolors_official @provencecolors_official @marseillecolors_official @bordeauxcolors_official @lyoncolors_official @auracolors_official ____________________________________ #paris #france #巴黎 #파리 #باريس #Париж #פריז #passionpassport #bestvacations #tlpicks #parisjetaime #parismaville #igersparis #hello_france #super_france #disneylandparis #bbctravel #topparisphoto #travelgram #thisisparis #colorsparis #colorsfrance #orange #pagodedeparis #parisinsolite

A post shared by Paris Colors (@pariscolors_official) on

À la mort du collectionneur en 1957, les propriétaires successifs du lieu vont poursuivre le travail entamé par Monsieur Loo : depuis 2012, l’édifice abrite le musée privé Maison de Loo et la galerie CTLoo & Cie. Devenu galerie d’art à part entière, le lieu contribue encore aujourd’hui au déploiement de l’art asiatique à Paris et dans le monde. Il continue également d’accueillir une collection unique d’objets et livres en tous genres : du mobilier et des objets d’arts venus de Chine ou d’Extrême-Orient, plus de 2000 livres et relatifs à l’art asiatique, des porcelaines chinoises vieilles de centaines d’années parfois.

© Maison Loo / Pagoda Paris

Non ouverte au public de façon permanente, la galerie accueille de temps en temps (mais trop rarement) des expositions ou des salons d’art accessibles à tous. À quand une ouverture régulière afin que le plus grand nombre puisse découvrir les trésors de ce lieu unique à Paris ? On attend !

Plus d’informations sur www.pagodaparis.com

C.R

Partager: