Notre-Dame de Paris : Une découverte inespérée !

notre dame de paris

Une découverte miraculeuse à la Sainte-Trinité. Les flammes de l’incendie de Notre-Dame de Paris ont emporté avec elles des objets historiques uniques. Jean-Baptiste Viot, horloger, fait une découverte bouleversante. 

« C’est incroyable, c’est la même ! La même ! » s’exclame Jean-Baptiste Viot, horloger. C’est à quelques kilomètres de la cathédrale Notre-Dame de Paris, à l’église de la Sainte-Trinité qu’il découvre la copie conforme d’un objet inestimable perdu dans l’incendie du 15 avril : l’horloge de Notre-Dame, fondue par les flammes de l’incendie. L’horloger explose de joie quand il tombe nez à nez avec une réplique exacte de la célèbre horloge. Le mécanisme est identique, le constructeur est identique (Collin) et l’année est identique (1867).

Ce qui rend cette découverte si spéciale, c’est qu’aucun document ne permettait de reproduire l’horloge telle qu’elle était, ni plan, ni numérisation de l’objet. Seules des photos auraient été utilisées pour sa reproduction. Son dispositif astucieux gérait les sonneries d’un carillon, en plus de commander quatre cadrans installés dans des lucarnes. L’horloge cachée sous les cloches de la Sainte-Trinité, relance alors l’espoir de pouvoir reconstruire à l’identique l’objet perdu des flammes.

 

E.B

Partager: