Paris : la mairie du 17e arrondissement végétalise son immense façade

Le projet de végétalisation de la Mairie du 17e arrondissement © TOA Architectes et associés

Le deuxième plus grand édifice municipal de Paris, s’apprête à verdir la quasi-intégralité de sa façade.

Depuis le mois de juillet, le deuxième plus grand édifice municipal après l’Hôtel de Ville, la Mairie du 17e arrondissement, est en travaux : d’ici le mois de juillet 2021, la façade de cet édifice sorti de terre en 1973 sera entièrement végétalisée. La fermeture de la circulation sur une partie de la rue Batignolles, un budget de 1,9 million d’euros et une centaine de jardinières vont être nécessaires à ce projet d’envergure, dont l’idée est née il y a déjà presque dix ans !

Une dizaine d’années de réflexion pour trois maires d’arrondissement successifs

Le projet, qui s’inscrit dans le cadre des plans Climat et Biodiversité de la Ville de Paris, a été envisagé par Françoise de Panafieu il y a une douzaine d’années déjà, puis repris en 2013 par Brigitte Kuster et, enfin, relancé en 2018 par Geoffroy Boulard, l’actuel maire Les Républicains de l’arrondissement. Lauréat du concours lancé par la Ville, le cabinet TOA Architectes et associés est en charge de ce projet ambitieux qui ne doit pas seulement participer au programme de végétalisation de l’arrondissement, mais a également pour objectif d’améliorer les performances thermiques de l’édifice et de diminuer ses consommations énergétiques.

La façade de la Mairie du 17e arrondissement actuellement © Capture d’écran – Google Maps

Interrogée par Le Parisien, Bénédicte Yabi, l’architecte du cabinet TOA Architectes et associés en charge du dossier, explique les difficultés d’un tel projet : il faut « changer toutes les menuiseries de ce bâtiment, retirer toutes les pierres agrafées qui habillent actuellement la façade et les remplacer par des structures isolantes avant d’installer une résille d’inox ou d’aluminium, sur lesquelles seront accrochées une centaine de jardinières ».

Face à un chantier d’une telle ampleur, et parce que la résille métallique sera espacée de plus d’un mètre de la façade actuelle afin de pouvoir installer une coursive, la circulation de la rue des Batignolles est coupée entre la rue des Dames et la rue Mariotte.

 

C.D

Partager: