Paris : la révolution des taxis à hydrogène

Air liquid Paris Toyota voiture hydrogene

Dès 2020, quelque 600 taxis à hydrogène devraient circuler dans la capitale. Une technologie étonnante créée dans le cadre de la COP21 de 2015.

L’hydrogène est probablement l’élément le plus abondant de l’univers. Comme le remarquait le généticien Hermann Joseph Muller en 1966 : « on le trouve dans le Soleil, dans la plupart des atmosphères planétaires, dans tous les types d’étoiles »… Et d’ici 2020, dans 600 taxis parisiens

Hype, la première flotte de taxis à hydrogène du monde a été inaugurée en 2015 lors de la COP21. En février 2019, un accord de partenariat a été signé par les sociétés Air Liquide, Idex (spécialiste français des infrastructures énergétiques), la Société du taxi électrique parisien (STEP) et Toyota pour développer davantage cette technologie dans la capitale.

taxi hydrogene Paris technologie

La Toyota Mirai a besoin de 5 kgs d’hydrogène pour parcourir 500 kms.

A ce jour, Paris et sa région comptent déjà 100 taxis « zéro émission ». Ce sont des véhicules :

  • électriques, alimentés par une pile à hydrogène : celle-ci produit de l’électricité grâce à l’hydrogène stocké dans son réservoir et l’oxygène de l’air.
  • silencieux.
  • qui rejettent uniquement de la vapeur d’eau.
  • dont l’autonomie dépasse les 500 kilomètres, soit 2 à 3 fois plus que les véhicules électrique à batterie.
  • qui se rechargent en moins de 5 minutes.
taxi a hydrogene ecologie clean mobility paris

Hype est la première flotte de taxi à hydrogène au monde © Sipa

La société Air Liquide possède déjà quatre stations de recharge, une près de pont de l’Alma, une dans la ville des Loges-en-Jaujas, une à Orly, et la dernière a ouvert en début d’année à Roissy. Au total la capitale devrait compter entre 10 et 12 stations.

Pour 1 kilo d’hydrogène vous permettant de parcourir une centaine de kilomètres, comptez 10 €.

C.B

Partager: