Stations de métro abandonnées : où sont-elles ?

Pour des raisons historiques datant de l’entrée en guerre de la France en septembre 1939, économiques ou commerciales, plusieurs stations de métro sont toujours fermées au public, inutilisées et inaccessibles. On les appelle les stations fantômes du métro de Paris et elles intriguent un grand nombre de parisiens.
Petit tour six pieds sous terre !

1 station encore en construction.
En 2015, les fondations de la station Bruneseau – Masséna ont été réalisées pour une éventuelle extension de la ligne 10.

2 stations jamais ouvertes.
Sur toutes les stations de métro existantes, seules deux n’ont jamais accueilli de voyageurs alors qu’elles ont été construites sur un embranchement mais n’avaient pas d’accès extérieur : il s’agit de Porte Molitor / Murat (qui sert aujourd’hui de garage) et Haxo.

2 stations semi-ouvertes.
Sous terre, on trouve également des stations en service possédant des « quais morts », autrement dit, des quais inaccessibles au public : Porte des Lilas – Cinéma et une partie des quais à Invalides en sont. À défaut de faire voyager les utilisateurs du métro, Porte des Lilas – Cinéma fait voyager les cinéphiles puisque la station sert aujourd’hui de décor de films, de clips musicaux ou encore de publicités (coût de la location : 15.000 euros).

3 stations jamais terminées.
Les stations La Défense – Michelet, Élysées La Défense ou encore Orly-Sud se résument à un simple coffrage en béton. Il n’y a rien d’autre !

3 stations ouvertes puis fermées.
Arsenal (ligne 5 fermée en 1940 et située boulevard Bourdon), Champ-de-Mars (ligne 8) et Croix-Rouge (ancien terminus de la ligne 10) ont été ouvertes mais ont dû fermer pendant la Seconde Guerre mondiale (en 1939) puisqu’une partie du personnel a étéréquisitionné pour la guerre et celles-ci n’ont finalement jamais été rouvertes.

4 stations déplacées.
On parle de Porte de Versailles, Victor Hugo (cf photo), Porte Maillot ou encore celle des Halles.

5 stations fermées puis rouvertes.
Varenne (ligne 13 anciennement 14) rouvre le , puis la station Bel-Air (ligne 6) le Rennes (ligne 12) et Liège (ligne 13) rouvrent au public après presque trente ans de fermeture alors que Cluny (rebaptisée Cluny – la Sorbonne) a été oubliée pendant près d’un demi-siècle : elle a rouvert en 1988 suite à la construction de la gare Saint-Michel – Notre-Dame.

Quant à Saint-Martin, la station a rouvert après la Libération mais a fermé aussi rapidement puisqu’elle était considérée comme trop proche de Strasbourg-Saint-Denis (à 100 mètres seulement) et donc inutile.


Si certaines stations ont complètement été abandonnées après la Seconde Guerre mondiale, d’autres ont été recyclées, fusionnées, fermées, rouvertes ou ont servi de décor de cinéma mais aussi de mode. En effet, du 1er au 7 décembre 2009, la styliste Sonia Rykel s’est servi des stations fantômes Saint-Martin et Croix-Rouge pour promouvoir sa nouvelle collection x HM.

À terme, il se peut que des stations soient complètement réhabilitées alors affaire à suivre !