Tout ce que vous ne savez pas sur la rue de Rivoli

rue de rivoli vue du haut La rue de Rivoli vue de la Tour Saint-Jacques, Paris © Yann Caradec

Au cœur de la capitale et de son actualité (suite à l’interdiction des voitures), la rue de Rivoli a une histoire riche… mais peu connue ! Voici tout ce que vous ne savez pas sur cette belle artère parisienne.

Son joli nom, elle le doit à la bataille remportée par Napoléon Bonaparte sur les Autrichiens à Rivoli Veronese en Italie en 1797. Pour remercier le maréchal Masséna à qui il doit cette victoire, l’empereur le nommera chiquement « duc de Rivoli ».

napoleon bataille rivoli

Bonaparte à la bataille de Rivoli, par Félix Philippoteaux (1844)

Le percement de la rue de Rivoli au milieu du 19ème siècle entraîne la disparition de 70 voies, places, passages, impasses, jardins… dont certains avaient de drôles de nom ! Comme le cul-de-sac du Dauphin, la rue des Mauvaises Paroles ou encore la rue Trognon. Actuellement elle s’étend sur 3 kilomètres et croise pas moins de 54 rues.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

What’s your favourite bistrot in Paris? 🍴😍🇫🇷 Picture by @alexandrine_ar ✨ #ruederivoli #parisbistro #prettylittleparis

Une publication partagée par Pretty Little Paris (@prettylittleparis) le

Plusieurs écrivains célèbres ont vécu rue de Rivoli : Eugène Ionesco au n°14, Joseph Kessel au 18, Chateaubriand au 194, Tolstoï au 206 ou encore Tourgueniev au 210… Aujourd’hui elle accueille des artistes dans l’un des rares squats de Paris : le 59Rivoli (une pépite culturelle dont on vous parle ici).

C’est vrai qu’elle est attrayante avec ses nombreux magasins, ses cafés élégants et ses fameuses arcades ! D’ailleurs sous ces dernières, au niveau du n°160, une magnifique statue honore l’amiral de Coligny (1519-1572) mais la date de naissance inscrite n’est pas la bonne… Une petite erreur qu’on remarque à peine tant il y a de belles choses à voir dans cette rue de Rivoli.

statue coligny paris

Statue de Gaspard de Coligny rue de Rivoli, Paris © Dezalb

A. C.

Partager: